Rechercher

Un Arabe israélien remporte le championnat du monde de kickboxing en Turquie

Loai Sakas, qui a remporté la médaille d'or dans la catégorie des moins de 75 kilos, drapé du drapeau israélien, s'est vu refuser une poignée de main par son adversaire marocain

Le kickboxeur israélien Loai Sakas après avoir remporté le championnat du monde en Turquie, le 18 mai 2022. (Crédit: Association israélienne de kickboxing)
Le kickboxeur israélien Loai Sakas après avoir remporté le championnat du monde en Turquie, le 18 mai 2022. (Crédit: Association israélienne de kickboxing)

Le kickboxeur israélien Loai Sakas a remporté une médaille d’or jeudi lors des championnats du monde en Turquie.

Sakas, un Arabe chrétien de la ville de Kafr Yasif, dans le nord du pays, s’est enveloppé dans le drapeau israélien sur le ring après avoir battu son adversaire slovaque dans la catégorie des moins de 75 kilos du kickboxing de style K-1.

S’adressant à la Douzième chaîne, Sakas a déclaré que son objectif, en représentant Israël dans les compétitions internationales, est de promouvoir la coexistence.

« Je suis d’abord et avant tout un citoyen israélien », a-t-il déclaré. « Je ne me soucie pas du judaïsme, de l’islam, du christianisme ou des druzes – je représente le pays et je veux que tout le monde ici vive en paix les uns avec les autres. »

Cependant, l’expérience de Sakas dans la compétition n’a pas été totalement sans heurts.

Juste après avoir remporté le match qui l’a envoyé en finale, son adversaire marocain a refusé de lui serrer la main en signe de protestation.

Loai Sakas avec la médaille d’or. (Crédit: Association israélienne de kickboxing)

« La délégation marocaine, avec son entourage, a également crié toutes sortes de choses pendant le combat et a fait une petite ‘manifestation’, mais je n’ai évidemment pas réagi », a-t-il dit, racontant l’incident.

Sakas a déclaré que le fait d’être un Arabe chrétien n’était pas une raison pour lui de ne pas agiter le drapeau israélien après avoir remporté l’or.

« J’attends de chaque citoyen israélien qu’il agite le drapeau israélien. Je n’essaie pas de provoquer qui que ce soit, je brandis le drapeau parce que je suis un citoyen israélien », a-t-il déclaré.

S’il a noté qu’il avait reçu quelques réactions négatives de la part de personnes vivant à Kafr Yasif pour avoir représenté Israël, il a souligné que ni eux ni leurs remarques n’avaient d’importance pour lui.

« Je reçois également beaucoup de soutien de la part d’énormément de gens pour ce que je fais et je me concentre là-dessus. Les gens peuvent penser ce qu’ils veulent, je suis israélien. Si je marche dans la rue et que je vois quelqu’un attaquer un Juif, je le protégerai », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...