Un avant-goût de la nourriture du futur au marché de Jérusalem
Rechercher

Un avant-goût de la nourriture du futur au marché de Jérusalem

De la poudre de protéine à base de drosophiles, des glaçons estampillés d'un logo ou des yaourts aux graines étaient au menu de l'évènement ShukTech, à Mahané Yehuda

Les représentants d'une société d'alimentation diététique proposent des smoothies riches en protéines au ShukTech, à Jérusalem le 21 juin 2017. (Crédit ; Micah Danney / Times of Israel)
Les représentants d'une société d'alimentation diététique proposent des smoothies riches en protéines au ShukTech, à Jérusalem le 21 juin 2017. (Crédit ; Micah Danney / Times of Israel)

Des crèmes glacées infusées à la liqueur et de la poudre de protéine faite à base de larves de drosophiles figuraient parmi les produits alimentaires émergents exposés à Mahane Yehouda, le marché de Jérusalem la semaine dernière, alors que les visiteurs du marché se mêlaient aux fondateurs de start-ups et aux investisseurs pour avoir un avant-goût de la nourriture du futur.

Cette année, s’est déroulé le troisième évènement « ShukTech » dans cet espace, marché durant le jour, centre d’activité fourmillant dès le coucher du soleil.

Il a été organisé par le groupe Strauss, une société de nourriture technologique israélienne et la firme Jerusalem Venture Partners, pour mettre en valeur les différentes technologies développées en Israël.

Les visiteurs ont pu siroter de la bière et grignoter des nachos tout en regardant des présentations des technologies innovantes comme celles d’Icebow, qui crée des glaçons avec des logos de marques en 3D à l’intérieur. Dans l’une des allées du marché, une table proposait du pain sur lequel était toasté des mots et des images, par OneBread Ltd.

L’un des représentants a exposé un appareil qui superpose 20 couches d’images en couleur. Il a expliqué qu’il planifie de développer une application mobile qui pourrait évaluer la durée de conservation d’une pièce de viande, entre autres.

D’autres stands proposaient des échantillons gratuits de produits, comme des smoothies riches en protéines et des gourmandises sans sucre. YoFix proposait des échantillons de son yaourt composé d’avoine, de lentilles, de céréales et de graines, que les passants ont testé et approuvé.

Gadi Lesin, président du groupe Strauss, a déclaré que l’évènement faisait partie du projet sur 5 ans de l’entreprise, pour investir dans les technologies alimentaires du futur.

« Nous avons entrepris ce voyage pour créer de nouvelles entreprises parce que nous pensons que, selon les tendances, c’est le futur de l’industrie alimentaire », a-t-il dit.

« Ici en Israël, en tant que pays du high-tech et nation de la start-up, cela fait partie de notre culture et de notre devoir. »

Gadi Tirosh, associé principal de JVP a déclaré que les évènements de ShukTech montrent les nouvelles possibilités que représentent la nourriture pour différentes industries.

« L’importance de ces évènements, c’est de voir que des technologies que nous connaissons d’ailleurs, qu’il s’agisse d’électrooptique, d’intelligence artificielle, voire même de cyber-sécurité, peuvent être appliqués à la nourriture. »

Cet évènement a été co-organisé et cofinancé par l’Autorité du développement de Jérusalem et les ministres des Affaires relatives à Jérusalem et au Patrimoine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...