Un blessé lors d’une attaque à l’arme blanche dans le sud de Jérusalem
Rechercher
Breaking News

Un blessé lors d’une attaque à l’arme blanche dans le sud de Jérusalem

Un homme a été poignardé au visage et légèrement blessé lors d'un attentat terroriste présumé entre Beit Jala et le village voisin de Har Gilo, au sud de la capitale

Vue sur la Route 60 près du village de Beit Jala (Crédit :  Abir Sultan/Flash 90)
Vue sur la Route 60 près du village de Beit Jala (Crédit : Abir Sultan/Flash 90)

Un homme a été poignardé au visage et légèrement blessé lors d’un attentat terroriste présumé mardi après-midi près de la jonction de Walaja, entre Beit Jala et le village voisin de Har Gilo au sud de Jérusalem, ont indiqué des médecins.

Les agents de la police des frontières sont en train de se mobiliser, selon les militaires.

La victime a environ 35 ans. Les médecins du service de secours du Magen David Adom sont en train de le soigner, selon un porte-parole de l’organisation.

Un grand nombre de forces de sécurité fouillent la zone près de la ville palestinienne de Beit Jala à la recherche du terroriste, a indiqué la police dans un communiqué.

Par ailleurs, la police israélienne a déclaré mardi que des agents ont été appelés après qu’un ballon attaché à un drapeau palestinien a été trouvé au Moshav Mle’a, dans le nord du pays.

Les démineurs de la police ont contrôlé le ballon, et à part le drapeau, aucun autre objet n’a été retrouvé, a déclaré la police dans un communiqué.

Durant des mois d’émeutes le long de la frontière entre Gaza et Israël, qui ont débuté à la fin du mois de mars, les Palestiniens ont lancé des centaines de ballons et de cerfs-volants incendiaires vers Israël, causant des incendies sur des centaines d’hectares et des dégâts évalués à plusieurs millions de shekels.

A plusieurs reprises, des ballons ont été retrouvés ailleurs dans le pause. Il s’agirait de terroristes palestiniens de Cisjordanie qui reproduisent la méthode plébiscitée par les gazaouis.

Mle’a est une coopérative agricole située dans la région de Ta’anakh, au nord de la Cisjordanie.

La police a appelé la population à faire preuve de vigilance face à ces objets, qui pourraient contenir des explosifs.

Les manifestations à Gaza, surnommées « Grande marche du retour », ont donné lieu à des incendies, des lancers de pierres mais également des fusillade, des bombardements et des tentatives d’infiltration via la clôture.

La semaine dernière, les terroristes palestiniens de la bande de Gaza ont lancé plus de 460 roquettes sur le sud d’Israël, qui en représailles, a mené des frappes aériennes sur l’enclave.

Aussi, l’adolescent palestinien qui avait fait irruption dans un poste de police et blessé quatre policiers dans une attaque au couteau à Jérusalem la semaine dernière, a succombé à ses blessures mardi.

Les policiers avaient ouvert le feu sur l’adolescent après qu’il eut sorti un couteau.

L’agence de presse de l’Autorité palestinienne (AP) Wafa a identifié l’assaillant. Il s’agit d’Abdul Rahman Ali Abu Jamal, 17 ans, originaire de Jérusalem-Est.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...