Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Un chandelier juif qui brillait face aux nazis allumé en Allemagne

Ce chandelier est l'un des rares objets emportés par le rabbin Akiva Posner et sa famille lorsqu'ils ont fui l'Allemagne en 1933, année de l'arrivée d'Hitler au pouvoir

Yehuda Mansbach, de la famille Posner, après avoir allumé une bougie sur la hannoukia que sa famille a sauvée d'Allemagne, lors de la célébration de Hanukkah au palais présidentiel Bellevue à Berlin, le 19 décembre 2022. (Crédit : John MacDougall/AFP)
Yehuda Mansbach, de la famille Posner, après avoir allumé une bougie sur la hannoukia que sa famille a sauvée d'Allemagne, lors de la célébration de Hanukkah au palais présidentiel Bellevue à Berlin, le 19 décembre 2022. (Crédit : John MacDougall/AFP)

Des bougies allumées lundi à Berlin pour la veillée de Hanoukka ont lui d’un reflet particulier pour les descendants de la famille Posner : ils ont ramené en Allemagne un candélabre qui, photographié en 1931, est devenu symbole de la montée des périls pour les Juifs d’Europe.

La femme d’un rabbin, Rachel Posner, avait pris en photo cette hanoukkia, candélabre juif à neuf branches, posée devant sa fenêtre à Kiel, ville portuaire dans le nord du pays.

En face de l’appartement familial se trouvait le siège régional du parti nazi, paré d’un immense et menaçant drapeau à croix gammé qui domine l’arrière-plan de la photo.

Au dos du cliché en noir et blanc, Rachel avait noté : « Le drapeau dit ‘mort au judaïsme’, la lumière dit ‘le judaïsme vivra pour toujours' ».

La photo superposant les deux motifs est devenue emblématique, symbolisant la montée des périls pour les Juifs d’Europe, dont six millions ont péri pendant la Shoah durant la Seconde Guerre mondiale.

La photo emblématique d’une hanoukkia avec un drapeau nazi lui faisant face, prise par Rachel Posner, épouse du rabbin Akiva Posner de Kiel, à Kiel, en Allemagne, en 1931. (Autorisation)

Le même candélabre s’est illuminé lundi soir au château de Bellevue, la résidence du chef de l’État allemand, pour la veillée de Hanoukka, la fête annuelle des lumières célébrée par les Juifs depuis dimanche.

Ce chandelier est l’un des rares objets emportés par le rabbin Akiva Posner, sa femme et leurs trois enfants lorsqu’ils ont fui l’Allemagne en 1933, année de l’arrivée d’Hitler au pouvoir, pour gagner la Palestine.

Le candélabre en laiton est précieusement conservé par les descendants de la famille dont certains avaient fait le voyage à Berlin pour cette cérémonie hors du commun.

« Cette lumière est un symbole fort contre la haine », a déclaré le président Frank-Walter Steinmeier, qualifiant de « miracle » la renaissance, après la Shoah, de la vie juive en Allemagne où des chandeliers brillent désormais à « des dizaines de milliers de fenêtres ».

Le chancelier allemand Olaf Scholz (2e à gauche) et le rabbin Yitshak Ehrenberg (à gauche) allument la première bougie d’Hanukkah à l’école Heinz Galinski de Berlin, le 19 décembre 2022. (Crédit : John MacDougall/AFP)

Yehuda Mansbach, un petit-fils du couple, n’a pas caché ses larmes lorsque les bougies ont été allumées.

« C’est compliqué (d’être en Allemagne) », a confié à l’AFP Nava Gilo, 68 ans, une petite-fille des Posner, ajoutant : « Nous sommes venus parce que c’est une mission éducative pour nous. »

La communauté juive d’Allemagne, troisième plus importante d’Europe selon le gouvernement allemand, compte quelque 200 000 membres.

L’Allemagne a enregistré en 2021 une hausse de 29 % des infractions antisémites, établies à 3 027, dont la grande majorité – 2 552 – attribuées à la mouvance d’extrême droite.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.