Un clip de l’Eurovision en langue des signes fait le buzz
Rechercher

Un clip de l’Eurovision en langue des signes fait le buzz

La traduction enthousiaste en langue des signes de "Hate Will Prevail" du groupe islandais Hatari, lors de la finale, a été acclamée par les fans

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Matthías Tryggvi Haraldsson, du groupe islandais Hatari, chante lors de la finale de l'Eurovision 2019 tandis qu'une interprète traduit les paroles de la chanson en langue des signes de manière très expressive (Autorisation :  Capture d'écran Twitter )
Matthías Tryggvi Haraldsson, du groupe islandais Hatari, chante lors de la finale de l'Eurovision 2019 tandis qu'une interprète traduit les paroles de la chanson en langue des signes de manière très expressive (Autorisation : Capture d'écran Twitter )

Hatari, le groupe techno, industriel et punk-rock islandais originaire de Reykjavík, tout de cuir vêtu et soutien du BDSM (bondage, discipline, sado-masochisme) ne se sera pas seulement fait remarquer pour avoir exhibé des drapeaux palestiniens pendant l’annonce de ses résultats au cours de la finale du concours de l’Eurovision qui a eu lieu samedi soir.

Un clip vidéo de la diffusion simultanée de la chanson en langue des signes est devenue virale grâce aux expressions de visage explicites – et comiques – de l’interprète, soucieuse de s’adapter aux tonalités hardcore du groupe.

Hatari est constitué des chanteurs Klemens Nikulásson Hannigan et Matthías Tryggvi Haraldsson, des cousins à l’apparence assez hargneuse, habillés de cuir et de latex. C’est surtout le cas de Haraldsson, dont les grognements et les grondements ont ponctué l’interprétation « Hate Will Prevail », le titre chanté en islandais qu’ils présentaient pour l’Eurovision.

L’interprète en langue des signes de la chaîne YouTube mise en place par Kan lors de l’Eurovision a donné une indication assez exacte de leur état d’esprit. Regardez :

Pour la diffusion de l’Eurovision en langue des signes, les interprètes sont apparus bien plus largement que ce n’était le cas d’habitude – ils avaient à peu près la même taille à l’écran que les artistes – afin d’aider les malentendants à pouvoir avoir une meilleure appréhension des rythmes des chansons.

Kan Digital a créé les chaînes YouTube pour l’Eurovision afin d’être en mesure de montrer le spectacle sous différents angles. La chaîne a travaillé avec des spécialistes du handicap de l’Institut israélien travaillant sur l’accessibilité cognitive d’Agudat Ami et issus du Collège universitaire d’Ono.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...