Un conseiller de Trump rencontre des représentants de Netanyahu à Jérusalem
Rechercher

Un conseiller de Trump rencontre des représentants de Netanyahu à Jérusalem

David Friedman assiste à une réunion de sécurité en Israël, pendant que des représentants du bureau du Premier ministre rencontrent l’équipe de Clinton aux Etats-Unis

Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump à son arrivée sur la scène de la conférence politique annuelle de l'AIPAC au centre Verizon de Washington, le 21 mars 2016. (Crédit : AFP/Saul Loeb)
Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump à son arrivée sur la scène de la conférence politique annuelle de l'AIPAC au centre Verizon de Washington, le 21 mars 2016. (Crédit : AFP/Saul Loeb)

Un important conseiller du nominé républicain Donald Trump a rencontré des représentants du bureau du Premier ministre cette semaine à Jérusalem, a confirmé mardi le bureau du Premier ministre au Times of Israël.

David Friedman, l’un des deux conseillers de Trump chargés des affaires israéliennes, a eu une réunion sécuritaire et diplomatique avec des responsables israéliens, a annoncé Haaretz.

Friedman, avocat américain qui a représenté les intérêts de Trump, serait le choix potentiel de Trump pour être ambassadeur des Etats-Unis en Israël, si Trump remportait les élections de novembre.

Il avait déclaré aux médias le mois dernier que Trump soutiendrait une Jérusalem indivisible, et l’annexion par Israël de certaines parties ou de l’ensemble de la Cisjordanie.

David Friedman, conseiller de Donald Trump, sur la Deuxième chaîne israélienne, le 22 juin 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
David Friedman, conseiller de Donald Trump, sur la Deuxième chaîne israélienne, le 22 juin 2016. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Friedman, qui conseille Trump sur Israël avec Jason Dov Greenblatt, avait déclaré en juin à Haaretz que Trump n’adopterait pas nécessairement les positions des précédents présidents américains sur le soutien à la mise en place d’un Etat palestinien aux côtés d’Israël.

Le candidat, avait-il souligné, ne voit en aucune manière un État palestinien comme un « impératif américain ». « La position de Trump est que nous devons faire avec la réalité, et pas avec des espoirs et des souhaits », avait déclaré Friedman.

Alors que Friedman était mardi à Jérusalem, un responsable israélien avait été envoyé rencontrer les représentants de la nominée démocrate Hillary Clinton.

Prime Minister Benjamin Netanyahu meets with US Republican presidential candidate Mitt Romney in Netanyahu's office in Jerusalem. July 29, 2012. (photo credit: Avi Ohayon/GPO/FLASH90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le candidat républicain à la présidentielle Mitt Romney, à Jérusalem, le 29 juillet 2012. (Crédit : Avi Ohayon/GPO/Flash90)

Un responsable israélien a déclaré à Haaretz que le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait bien précisé qu’il voulait éviter de sembler partisan dans les élections 2016. Netanyahu avait été très critiqué en 2012 quand il avait semblé soutenir le rival du président américain Barack Obama, Mitt Romney, qui avait finalement perdu les élections.

Le mois dernier, Netanyahu avait déclaré à des journalistes être « très prudent » et ne pas s’impliquer dans la campagne présidentielle américaine.

Friedman a également rencontré l’organisation des républicains à l’étranger d’Israël, et a eu un aperçu des activités du groupe pour que les Israélo-Américains votent Trump aux prochaines élections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...