Un consortium israélien décroche un contrat de plusieurs millions de dollars en Amérique latine
Rechercher

Un consortium israélien décroche un contrat de plusieurs millions de dollars en Amérique latine

Un autre contrat a été signé par l'IAI et fournira des solutions de protections des frontières, également en Amérique du sud

Le drone BirdEye650D des IAI, système de collecte de renseignement, vendu à un pays d'Amérique latine. (Crédit : autorisation)
Le drone BirdEye650D des IAI, système de collecte de renseignement, vendu à un pays d'Amérique latine. (Crédit : autorisation)

Le groupe israélien qui rassemble des sociétés de cyber-sécurité IC3 (Israeli Cyber Companies Consortium), conçu l’an dernier pour proposer des solutions globales à l’échelle nationale, a décroché un contrat d’une valeur de « dizaines de millions de dollars » pour créer un cyber-centre national dans un pays d’Amérique latine.

L’IC3, dirigé par l’Israel Aerospace Industries (IAI) fournira à ce pays, qui n’a pas été identifié, un centre de stratégie de cyber-défense à l’échelle nationale, qui comprendra l’évaluation des risques, l’établissement d’un centre de surveillance et de défense contre les cyber-attaques, une infrastructure de partage d’information, et un programme de formation en ligne. Les solutions proposées associeront les capacités des différents membres du consortium israélien, notamment Elta Systems LTD, une filiale de l’IAI, Verint Systems Ltd et Check Point Software Technologies Ltd.

ELTA, une filiale de l’IAI, supervisera la mise en œuvre du projet, fournir une solution à l’échelle nationale pour l’identification, l’enquête et la détection précoce des cyber-attaques, l’accompagnement et la formation du personnel, et l’établissement d’une plate-forme de partage d’information dans le cyber-espace, selon un communiqué diffusé par l’IAI.

Verint déploiera son logiciel de protection et de réaction aux menaces pour les cyber-attaques complexes. Check Point proposera des solutions de prévention et de renseignement utilisable, et d’autres membres du consortium, tels que ClearSky et CyberX contribueront par leurs solutions de cyber-renseignement et de détection.

L’IC3 a été fondé, avec le soutien du gouvernement israélien, pour prendre en charge la cyber-sécurité à l’échelle nationale et gouvernementale.

« Associer les cyber-solutions technologiques de plusieurs grandes sociétés israéliennes nous permet d’offrir, d’un point de vue technologique et international, des solutions exhaustives et intégrées. C’est à ces situations que s’applique l’adage ‘le tout est plus grand que la somme des parties’ », a déclaré Esti Peshin, directrice générale de la Division Internet de l’IAI. « Le soutien du gouvernement israélien est vital pour le succès du consortium, et nous sommes certains que le modèle de l’Amérique latine continuera à faire ses preuves dans le futur. »

Le Caçador MALE UAV-2, conçu par l'IAI, a reçu l'approbation du ministère de la Défense du Brésil en tant que produit de défense stratégique. (Crédit : autorisation)
Le Caçador MALE UAV-2, conçu par l’IAI, a reçu l’approbation du ministère de la Défense du Brésil en tant que produit de défense stratégique. (Crédit : autorisation)

« À la lumière des cyber-menaces ciblant les pays et les États, nous constatons une demande croissante de la part des pays, qui souhaitent se protéger avec une infrastructure holistique », a déclaré Amnon Bar-Lev, président de Check Point Software Technologies Ltd.

Par ailleurs, l’IAI, la plus importante société aérospatiale et de défense du pays, a également annoncé qu’elle avait remporté un contrat de « dizaines de millions de dollars » pour fournir des systèmes de protection frontalière dans un pays sud-américain.

IAI fournira au client sud-américain non identifié des systèmes terrestres et terrestres, des systèmes aériens sans pilote, des véhicules de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR) et une gamme de capteurs radar et autres capteurs.

La première phase du contrat sera menée par la filiale de l’IAI, ELTA Systems Ltd., et comprend des systèmes de protection frontalière pour quatre postes frontaliers séparés caractérisés par des terrains différents, a indiqué l’IAI dans un communiqué.

Le véhicule de surveillance ELI-3302 Granite, conçus par l'IAI sera vendu à un pays d'Amérique latine. (Crédit : autorisation)
Le véhicule de surveillance ELI-3302 Granite, conçus par l’IAI sera vendu à un pays d’Amérique latine. (Crédit : autorisation)

L’IAI fournira également au client plusieurs systèmes sans pilote, conçus pour une variété de missions, notamment la collecte de renseignements, la surveillance et la reconnaissance, avec une portée allant jusqu’à 150 kilomètres et une autonomie pouvant atteindre 15 heures. Des mini-systèmes et une variété de capteurs, fabriqués dans divers départements de l’IAI, et des radars, pour la protection des frontières, entre autres utilisations, seront également fournis.

De plus, le client a également acquis la technologie électro-optique de l’IAI, des véhicules, des tours d’observation et un cyber-système pour l’identification et la détection précoce de diverses menaces le long de la frontière et la détection de l’information en temps réel.

L’IAI a également déclaré que son véhicule sans pilote, le Caçador MALE UAV-2, a reçu l’approbation du ministère de la Défense du Brésil en tant que produit de défense stratégique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...