Un décret Satmar interdit l’éducation supérieure aux femmes
Rechercher

Un décret Satmar interdit l’éducation supérieure aux femmes

L’ordre en yiddish publié par les dirigeants new-yorkais du mouvement prévient de l’influence “dangereuse” de la laïcité dans les études universitaires des femmes

Un juif ultra-orthodoxe devant la synagogue Ahavas Torah, à Stamford Hill, dans le nord de Londres, le 22 mars 2015. Illustration. (Crédit : Niklas Halle'n/AFP)
Un juif ultra-orthodoxe devant la synagogue Ahavas Torah, à Stamford Hill, dans le nord de Londres, le 22 mars 2015. Illustration. (Crédit : Niklas Halle'n/AFP)

Les rabbins hassidiques du courant Satmar auraient publié un décret interdisant aux femmes de poursuivre des études supérieures.

Le décret en yiddish affirme que l’éducation universitaire pour les filles est « dangereuse » et « contre la Torah », et qu’ « aucune fille allant dans nos écoles n’est autorisée à étudier et à obtenir un diplôme », a annoncé mardi le journal en ligne The Independent de Grande-Bretagne.

Selon The Independent, le décret a été publié par des dirigeants Satmar de New York et s’applique aux partisans de ce mouvement dans le monde entier.

En répondant à cet article, le conseil des députés britannique juifs a déclaré dans un communiqué, selon Jewish News de Grande-Bretagne, que « la communauté juive classique rejetterait certainement cette opinion. Les garçons et les filles juifs devraient tous avoir l’opportunité d’aller à l’université si c’est ce qu’ils veulent faire. »

Le décret Satmar annonce que les écoles du mouvement n’engageront pas mes femmes « qui ont été à l’université ou ont un diplôme. »

« Nous devons garder nos écoles sûres et nous ne pouvons pas autoriser une influence laïque quelconque dans notre environnement sain. C’est à l’encontre des fondations sur lesquelles notre [institution] a été construire », peut-on lire dans le décret.

Satmar est le plus grand mouvement de juifs orthodoxes haredi au Royaume-Uni, selon The Independent, selon qui la population juive orthodoxe haredi du pays est estimée à 30 000 personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...