Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Un député arabe affirme que Peres est un criminel de guerre qui a du sang sur les mains

Pour Issawi Freij, député arabe du parti Meretz, "quelqu'un qui n'a rien à apporter devrait se taire"

Le député arabe israélien Basel Ghattas (à gauche), du parti Balad, intégré dans la Liste arabe unie, à la Knesset , le 12 février 2015. (Crédit: Hadas Parush/Flash90)
Le député arabe israélien Basel Ghattas (à gauche), du parti Balad, intégré dans la Liste arabe unie, à la Knesset , le 12 février 2015. (Crédit: Hadas Parush/Flash90)

Au lendemain de l’AVC qui a touché l’ancien président, Basel Ghattas, députée de la Liste arabe unie, a parlé de Shimon Peres comme étant « l’un des piliers du projet colonial sioniste, et l’un [des dirigeants du projet] les plus méprisables, cruels, extrémistes et durables. »

Ghattas a ensuite publié un statut sur Facebook dans lequel il parle de Peres comme « le plus nuisible et dévastateur pour la nation palestinienne. »

Et il ne s’est pas arrêté là. Peres aurait réussi « à se faire passer pour une colombe » au point d’en avoir gagné le Prix Nobel de la Paix.

« Dans sa mort, souvenons-nous de lui, comme d’un tyran directement responsable de crimes et de crimes de guerre à notre encontre », ajoutant « il est noyé dans notre sang, de la tête aux pieds. »

Le député de l'Union sioniste Itzik Shmuli à Tel-Aviv, le 14 décembre 2014. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)
Le député de l’Union sioniste Itzik Shmuli à Tel-Aviv, le 14 décembre 2014. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)

Ces publications ont déclenché un scandale auprès des autres politiques israéliens.

Issawi Freij, député arabe du parti Meretz, a déclaré que les remarques de Ghattas étaient « inintelligentes » et l’a accusé de tenter de déclencher un tollé sans raison.

« Il y a des choses qui ne conviennent pas à quelqu’un qui affirme servir au nom de la société arabe israélienne. Le député Ghattas cherche à creuser un autre fossé inutile dans les relations judéo-arabes de ce pays, a-t-il écrit sur Facebook. Quelqu’un qui n’a rien à apporter au renforcement des relations entre juifs et arabes devrait se taire plutôt que d’entraîner des troubles. »

Il a ajouté que la diatribe de Ghattas le plaçait dans la plus petite minorité de la population arabe, qui dans sa très grande majorité souhaite du bien à Peres.

Itzik Shmuli, député de l’Union Sioniste, a décrit Ghattas comme un « homme mesquin et malheureux, dont la contribution à la politique consiste à déverser sa haine, son animosité, son soutien au terrorisme, et en une autopromotion de bas étage et provocante. Il n’est pas digne de prononcer le nom de Peres. »

Yoel Hasson, député de l’Union Sioniste, a également accusé Ghattas de chercher la provocation plutôt que les solutions, et a affirmé « qu’en 300 ans de vie, Ghattas n’accomplira pas un iota de ce qu’a réalisé Peres pour la communauté arabe. »

Meir Cohen, vice-président de la Knesset (Yesh Atid) a déclaré que les gens comme Ghattas « devraient être vomis de notre parlement », et a appelé Ayman Odeh, le dirigeant de la Liste arabe unie, à condamner ses propos.

Yariv Levin, député du Likud et ministre du Tourisme, a déclaré à la radio militaire que Ghattas était un « agitateur. Il n’y a pas de place pour des personnes comme lui au parlement israélien. »

Ghattas a répliqué et déclaré qu’il était « en-dessous de ma dignité de répondre à de tels tarés. »

Des responsables du Hamas se sont également exprimés sur la maladie de l’ancien président et Nobel de la Paix.

Salah Bardawil, porte-parole du Hamas . (Crédit : capture d'écran YouTube)
Salah Bardawil, porte-parole du Hamas . (Crédit : capture d’écran YouTube)

Salah Bardawil, haut fonctionnaire du Hamas à Gaza, a écrit mardi soir sur Twitter que « Shimon Peres quitte un monde qu’il a corrompu avec le sang des enfants de Qana et de Gaza », en référence aux bombardements accidentel du village de Qana en Lybie, qui a couté la vie à 106 civils au cours d’une bataille contre le Hezbollah. Peres était Premier ministre à l’époque.

« En toutes occasions, il portait le manteau de la paix, sous lequel il cachait le poignard de la perfidie », a écrit Bardawil.

Bardawil a conclu en déclarant que « demain, il rencontrera Sharon », faisant allusion au Premier ministre israélien Ariel Sharon, décédé en 2014.

Toujours sur Twitter, l’ancien ministre de la Santé à Gaza s’est répandu en invectives contre Peres. « L’architecte de l’accord criminel d’Oslo, le meurtrier des enfants de Qana est mourant… va en enfer », a écrit Basem Naim mercredi matin.

Naim est à présent à la tête de Conseil des relations internationales du Hamas dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.