Un député arabe se dit “honteux” qu’Abbas dise que l’AP stopperait les attaques
Rechercher

Un député arabe se dit “honteux” qu’Abbas dise que l’AP stopperait les attaques

Basel Ghattas accuse le président de l’AP d’essayer de faire de la lèche aux Israéliens en prenant un ton conciliant contre les attaques au couteau

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le député arabe israélien Basel Ghattas (à gauche), du parti Balad, intégré dans la Liste arabe unie, à la Knesset , le 12 février 2015. (Crédit: Hadas Parush/Flash90)
Le député arabe israélien Basel Ghattas (à gauche), du parti Balad, intégré dans la Liste arabe unie, à la Knesset , le 12 février 2015. (Crédit: Hadas Parush/Flash90)

Le député Basel Ghattas, de la Liste arabe unie, a déclaré qu’il avait honte que le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas dise pendant un entretien à la télévision israélienne qu’il était opposé aux attaques au couteau menées contre les Israéliens.

Pendant un entretien franc dans l’émission Uvda de la Deuxième chaîne diffusée jeudi denier, Abbas avait déclaré qu’il voulait toujours faire la paix avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et qu’il était opposé aux attaques actuelles contre les Israéliens, qui ont commencé il y a environ six mois.

« Je me sens très honteux, a déclaré Ghattas, en écoutant Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, le président de l’OLP [Organisation de libération de la Palestine] et successeur de Yasser Arafat, parler avec [la journaliste israélienne] Ilana Dayan et supplier Benjamin Netanyahu pour une semaine de contrôle sécuritaire dans la zone A, afin de montrer qu’il peut être le gardien. »

Pendant l’entretien, Abbas a demandé à Netanyahu de lui donner tout le contrôle sécuritaire sur les territoires de la zone A de Cisjordanie,
« même pour une semaine », pour tester si les Palestiniens pouvaient effectivement se protéger eux-mêmes et les civils israéliens contre le terrorisme.

La majorité des Palestiniens vivent dans la zone A de Cisjordanie, qui est supposée être sous contrôle complet de l’AP selon les accords passés avec Israël.

Ghattas, qui purge une suspension de trois mois de la Knesset pour avoir observé une minute de silence en rencontrant des familles de terroristes palestiniens tués en février dernier, a fait ces remarques au site d’informations londonien al-Quds al-Arabi.

Les députés de la Liste arabe unie Hanin Zoabi (au centre), Jamal Zahalka (à droite) et Basel Ghattas (centre gauche, derrière Zoabi) s'adressant à la presse à Jérusalem, le 17 février 2015 (Crédit : Hadas Parush / FLASH90)
Les députés de la Liste arabe unie Hanin Zoabi (au centre), Jamal Zahalka (à droite) et Basel Ghattas (centre gauche, derrière Zoabi) s’adressant à la presse à Jérusalem, le 17 février 2015 (Crédit : Hadas Parush / FLASH90)

Le député a suggéré que le dirigeant palestinien avait été mal conseillé pour améliorer son image devant les Israéliens, en échange de l’approbation de certains journalistes.

Ghattas n’est pas opposé à faire directement appel aux Israéliens, a-t-il déclaré, mais à l’admission apparente d’Abbas que les attaques palestiniennes sont du terrorisme non justifié, au point de dire qu’Israël devrait laisser l’AP arrêter les hommes recherchés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...