Un documentaire retrace la fuite en Israël d’une juive irakienne
Rechercher

Un documentaire retrace la fuite en Israël d’une juive irakienne

Réalisé par Duki Dror, ce film replonge dans les méandres de Badgad sur les traces d'une jeune israélienne ayant fui son pays natal

Capture d’écran Linda Menuhin-Abdulaziz (Crédit : YouTube)
Capture d’écran Linda Menuhin-Abdulaziz (Crédit : YouTube)

« Une ombre à Bagdad », est un documentaire qui raconte la vie de Linda Menuhin-Abdulaziz, Israélienne née en Irak, rapporte RFI.

Celle qui a fui son pays d’origine en 1970, se confie sur son itinéraire tourmenté qui l’a vu quitté l’Irak son pays natal.

« Après la défaite des Arabes durant la Guerre des Six Jours, ils ont commencé à persécuter les Juifs d’Irak, » confie-t-elle.

« Ils nous ont coupé le téléphone, il nous a été interdit d’aller à l’université. Nous ne trouvions plus de travail et les médias incitaient à la violence. Nous n’avions même pas le droit de quitter l’Irak, nous étions prisonniers. J’ai compris qu’il n’y avait pas d’espoir pour moi là-bas et j’ai décidé de m’enfuir avec mon frère contre la volonté de mon père. »

Son témoignage s’inscrit dans le cadre de l’hommage officiel rendu hier par le gouvernement israélien aux centaines de milliers de juifs du Moyen-Orient qui ont fui leur pays natal entre les années 1950 et 1970.

La date du 30 novembre a été désignée par la Knesset comme journée officielle de commémoration de l’expulsion et de la fuite de quelques 900 000 Juifs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord depuis la création d’Israël.

Les communautés juives du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord sont passées d’une population de 856 000 Juifs en 1948 à moins de 4 400 aujourd’hui, a déclaré le député Shimon Ohayon (Israël Beitenou) qui a rédigé le projet de loi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...