Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Un enfant de 9 ans et son oncle de 20 ans abattus à Lod

Un troisième individu a été modérément blessé ; le nombre total d'Arabes israéliens morts dans des crimes violents, cette année, est de 232

La police sur la scène d'une coups de feu meurtriers à Lod, le 29 décembre 2023. (Capture d'écran/Israel Police)
La police sur la scène d'une coups de feu meurtriers à Lod, le 29 décembre 2023. (Capture d'écran/Israel Police)

Un enfant de neuf ans et son oncle de vingt ans ont été abattus à Lod, une ville du centre d’Israël, dans la soirée de vendredi, selon la police.

Un troisième individu, âgé de 28 ans, a été blessé et il a été pris en charge à l’hôpital, selon les premiers secours.

Tous les trois ont été emmenés à l’hôpital Assaf Harofeh à Beer Yaakov. Les médecins ont alors prononcé la mort de deux des victimes.

Les deux défunts ont été identifiés dans les médias israéliens. Il s’agit de Muhammad Shaaban, 9 ans et de son oncle, Imad Shaaban, 20 ans, deux résidents de Lod.

Les personnels médicaux ont indiqué qu’à leur arrivée sur les lieux, il y avait « des agitations intenses » et que les trois blessés ont été amenés jusqu’à eux par des tiers qui avaient assisté à la scène. Ils ont été emmenés à l’hôpital après avoir reçu les premiers secours dans l’ambulance.

Les forces de l’ordre ont dit qu’elles avaient ouvert une enquête et que les agents ont rassemblé des éléments de preuve, à la recherche de suspects.

Cette attaque a eu lieu vingt-quatre heures après qu’un petit garçon de deux ans a été poignardé à mort devant sa mère, à Lod aussi, par un suspect qui était, semble-t-il, en état de psychose.

Le groupe anti-violence Abraham Initiatives a annoncé que ce double meurtre de vendredi a fait grimper à 232 le nombre d’Arabes israéliens violemment tués jusqu’à présent en 2023. Il y avait eu 115 victimes au cours de la même période, l’année dernière.

Ces meurtres entrent dans le cadre d’une vague criminelle violente qui s’est abattue sur la communauté arabe, ces dernières années – et qui a atteint un niveau record en 2023.

La semaine dernière, un adolescent a été abattu à Baqa al-Gharbiya, quelques jours après la mort d’un homme, un quinquagénaire, à Aara, dans le nord d’Israël. Le même week-end, c’est un individu âgé de 29 ans qui est mort à Tel Sheva, dans le sud, et un autre a été tué à Tayibé, au centre d’Israël.

De nombreux leaders de la communauté arabe israélienne blâment la police qui, disent-ils, est dans l’incapacité de réprimer les organisations criminelles puissantes et qui détourne largement le regard face aux violences – querelles familiales, guerre des gangs et violences faites aux femmes. Les communautés souffrent également de décennies de négligence de la part des autorités de l’État.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.