Un fonds israélien collecterait 50 M de $ pour investir dans la technologie agricole
Rechercher

Un fonds israélien collecterait 50 M de $ pour investir dans la technologie agricole

Le fonds Copia Agro&Food vise à améliorer la chaîne alimentaire et à réduire les effets nocifs de la production alimentaire

Un champ agricole en en Israël, en mai 2013 (Crédit : Issam Rimawi / Flash90)
Un champ agricole en en Israël, en mai 2013 (Crédit : Issam Rimawi / Flash90)

Copia Agro & Food, un fonds vieux de deux ans qui investit dans les technologies agricoles et alimentaires développées par les instituts de recherche israéliens, a annoncé qu’il collecterait 50 millions de dollars pour accroître ses investissements en Israël afin de relever des défis mondiaux comme le changement climatique et la pénurie alimentaire.

Le fonds privé, co-géré par Ohad Zuckerman, l’ancien PDG de Zeraim Gedera, et Eyal Cohen, coopère avec des partenaires israéliens et internationaux de l’industrie agro-alimentaire pour créer des technologies et des produits visant à améliorer l’efficacité et la durabilité de la chaîne alimentaire et à diminuer les effets néfastes de l’agriculture sur l’environnement.

Son modèle d’affaires consiste à investir dans des projets de recherche et développement plutôt que dans des entreprises et à gérer l’ensemble du processus, de la recherche à la commercialisation des produits.

En plus du financement, Copia associe également chaque projet à des partenaires industriels appropriés qui soutiennent et suivent le développement et la commercialisation des technologies. Selon le fonds, ce type de collaboration permet de transformer les technologies en produits, de réduire les risques financiers et de réduire le temps de mise sur le marché, selon un communiqué envoyé par courrier électronique.

Les investissements mondiaux dans le secteur des technologies de l’alimentation et de l’agriculture ont totalisé 4,6 milliards de dollars en 2015, soit près du double des investissements de 2014, selon le rapport AgTech Investing publié par AgFunder News, un site d’information sur l’agriculture et la technologie.

En juin, OurCrowd, la plate-forme de capital-risque de financement basée à Jérusalem, a mis en place un nouveau fonds d’accélérateur de 15 millions de dollars pour financer des start-up technologiques agricoles avec des partenaires comme Bayer et DuPont.

Faire le lien entre la science et l’industrie

« La vision de Copia est d’approfondir la riche tradition en recherche et développement de la technologie agricole et alimentaire israélienne et de combler le fossé entre la nécessité de solutions innovantes et durables dans les secteurs agricoles et alimentaires mondiaux et les percées scientifiques et technologiques », a déclaré Zuckerman.

« Notre implication directe de la recherche à la commercialisation, basée sur des processus éprouvés que nous avons développés au cours de nos carrières, se traduit par une coopération harmonieuse entre le milieu universitaire et l’industrie, quelque chose dans lequel très peu ont réussi ».

Eyal Cohen de Copia (Crédit : Autorisation)
Eyal Cohen de Copia (Crédit : Autorisation)

L’organisation israélienne de recherche agricole (Volcani Center) est le premier partenaire de recherche israélien de Copia et, en collaboration avec des partenaires industriels, elle a déjà mis en place six projets opérationnels, dont trois en préparation.

L’un des projets est le développement d’un bio-pesticide ciblant les nématodes, un ver dangereux qui cause environ 14 % de tous les dommages aux cultures dans l’agriculture. On estime que les dégâts causés aux cultures agricoles entraîneront une perte totale de plus de 100 milliards de dollars, a indiqué le fonds. Le bio-pesticide ne s’infiltre pas dans l’eau ou les plantes et utilise des nématodes pour tuer d’autres nématodes.

Un autre projet implique l’invention d’une soupape végétale « intelligente » qui, en utilisant la thérapie génique, permet aux plantes de garder l’eau plus longtemps tout en diminuant la consommation d’eau et ainsi les coûts. La vanne permet aux plantes de croître plus rapidement, générant des revenus plus tôt pour le secteur agricole, a indiqué Copia.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...