Rechercher

Un Franco-israélien remporte sa première victoire d’Ultimate Fighting Championship

Natan Levy a déclaré après le combat qu'il vendra son équipement aux enchères pour en faire don aux survivants de la Shoah

Capture d'écran de la vidéo du combattant israélien de MMA Natan Levy lors de son premier combat UFC, Las Vegas, 30 avril 2022. (Crédit: YouTube)
Capture d'écran de la vidéo du combattant israélien de MMA Natan Levy lors de son premier combat UFC, Las Vegas, 30 avril 2022. (Crédit: YouTube)

Un combattant israélien de MMA a remporté sa première victoire d’Ultimate Fighting Championship samedi soir, en battant son adversaire par une décision unanime des juges à Las Vegas.

Natan Levy, âgé de 30 ans, est le seul Israélien à concourir dans l’UFC, la plus grande organisation de combat au monde.

Après le combat, Levy a déclaré qu’il mettrait aux enchères son équipement du combat afin de collecter des fonds pour les survivants de la Shoah.

« Ce qu’ils ont vécu était horrible », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse, notant qu’Israël a célébré Yom HaShoah jeudi.

« Nous devons tout faire pour les soutenir ou attirer l’attention sur eux ; il y a beaucoup de causes qui en valent la peine, mais je me concentre sur celle-ci en ce moment », a déclaré Levy.

« Ils ne seront pas toujours là pour raconter leur histoire », a-t-il ajouté.

Levy a battu Mike Breeden dans lecombat poids léger, les juges ayant marqué 29-28, 29-28, 30-27 en sa faveur au cours de cet affrontement de trois rounds.

L’année dernière, Levy est devenu le troisième Israélien à signer avec l’UFC.

Il a perdu son premier combat à l’UFC en novembre 2021 par décision. Son bilan professionnel est de sept victoires, une défaite.

Né à Paris dans une famille juive traditionaliste, les parents de Levy ont divorcé lorsqu’il avait 4 ans. Sa mère lui a demandé, ainsi qu’à ses deux frères, où ils voulaient vivre, Paris ou Herzliya, en Israël, où ils avaient auparavant vécu pendant un certain temps. Les garçons ont choisi Israël. Levy avait environ 5 ans lorsqu’il a fait ce choix.

« J’ai été un peu traumatisé par le divorce et le fait que mon père ne soit plus là », a déclaré Levy à la Jewish Telegraphic Agency. « Alors je me disputais tout le temps. J’avais aussi un accent français, donc les enfants se moquaient de moi, ce qui m’amenait à les attaquer. Je me battais au moins une fois à chaque récréation. »

Avec le temps, Levy a appris à canaliser son agressivité à travers les arts martiaux. À 13 ans, il a commencé à s’entraîner aux arts martiaux chaque semaine. À 15 ans, il s’entraînait trois heures par jour. À 17 ans, il a reçu sa ceinture noire de kung-fu, et à 18 ans, il s’est rendu à Okinawa, au Japon, pour recevoir sa ceinture noire de karaté.

Natan Levy montre fièrement un drapeau israélien avant ses matchs. (Crédit: Amy Kaplan/ via JTA)

Levy est fier de sa nationalité et arbore le drapeau israélien lorsqu’il monte sur le ring. « Je le porte simplement parce que je suis fier d’où je viens. Ce n’est pas moi qui honore Israël, c’est l’inverse ».

JTA a contribué à cet article. 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...