Un Gazaoui emprisonné en Suisse pour avoir attaqué un juif portant une kippa
Rechercher

Un Gazaoui emprisonné en Suisse pour avoir attaqué un juif portant une kippa

Un homme de 40 ans a été condamné à quatre mois de prison, mais pas pour crime raciste bien qu'il ait délibérément visé une victime juive

Un participant porte une kippa lors d'un rassemblement "Berlin porte la kippa" pour protester contre l'antisémitisme devant le centre communautaire juif le 25 avril 2018 à Berlin, en Allemagne. (Carsten Koall/Getty Images via JTA)
Un participant porte une kippa lors d'un rassemblement "Berlin porte la kippa" pour protester contre l'antisémitisme devant le centre communautaire juif le 25 avril 2018 à Berlin, en Allemagne. (Carsten Koall/Getty Images via JTA)

Un homme palestinien qui a attaqué un homme juif portant une kippa dans un train en Suisse a été condamné à quatre mois de prison pour agression, mais pas pour crime raciste.

L’attaque s’est déroulée en février dernier à bord d’un train près de Lausanne, selon le site internet du journal d’information en langue allemande 20 Minuten. L’incident n’avait pas été rapporté dans les principaux médias suisses auparavant.

L’agresseur, un homme de 40 ans né à Gaza et seulement identifié par le prénom de Mohammed, a lancé une chemise au visage de sa victime, identifiée comme Israël.

Il a volé la bouteille d’eau, le livre et la kippa de la victime pour les jeter dans une poubelle. Mohammed, qui a de multiples condamnations liées à la drogue, a aussi volé la montre d’Israël, a cassé ses lunettes et a frappé l’homme sur tout le corps.

Selon des témoins, Mohammed a dit qu’il voulait l’égorger.

Johanne Gurfinkiel, le secrétaire général de Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation en Suisse (CICAD), a déclaré que les éléments de l’affaire suggéraient que Mohammed avait ciblé Israël parce qu’il était clairement juif.

Pourtant, dans la condamnation de Mohammed rendue le mois dernier, il n’est pas fait référence à un crime raciste dans les circonstances aggravantes de l’attaque.

L’article de 20 Minuten ne précisait pas si Mohammed avait indiqué sa motivation pour attaquer Israël.

« Je ne comprends pas comment le caractère antisémite de cette affaire n’est pas évoqué alors même qu’il est clairement visible », a déclaré Gurfinkiel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...