Un grand rabbin se suspend lui-même de la certification casher
Rechercher

Un grand rabbin se suspend lui-même de la certification casher

La décision d’Avraham Yossef suit des accusations d’utilisation de sa position politique pour sa compagnie familiale

Le rabbin Avraham Yossef dans les bureaux du rabbinat de Holon, le 17 février 2016. (Crédit : Yaakov Cohen/Flash90)
Le rabbin Avraham Yossef dans les bureaux du rabbinat de Holon, le 17 février 2016. (Crédit : Yaakov Cohen/Flash90)

Le rabbin Avraham Yossef, grand rabbin sépharade de Holon et fils d’un dirigeant spirituel et politique défunt, le rabbin Ovadia Yossef, a déclaré dimanche qu’il prenait une pause de l’administration de différents services, en pleines accusations de fraude.

Yossef a déclaré qu’il arrêterait de délivrer la certification casher pour les établissements alimentaires, passant la responsabilité au grand rabbin ashkénaze de la ville.

Sa décision intervient suite à une pétition soumise par Neemanei Torah VaAvodah, une organisation qui cherche à promouvoir l’orthodoxie modérée en Israël, qui demande sa suspension devant la Cour suprême.

Yossef a été inculpé en décembre dernier d’accusations de fraude et d’abus de confiance, pour avoir favorisé une compagnie de certification casher appartenant à sa famille, ce qui représentait un conflit d’intérêt avec son poste de grand rabbin.

Avraham Yossef n’est pas le seul fils du rabbin décédé à affronter une récente controverse pénale.

800 000 personnes ont assisté aux funérailles du rabbin Ovadia Yossef, dirigeant spirituel du parti Shas, à Jérusalem, le 7 octobre 2013. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)
800 000 personnes ont assisté aux funérailles du rabbin Ovadia Yossef, dirigeant spirituel du parti Shas, à Jérusalem, le 7 octobre 2013. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

Le rabbin Moshe Yossef, son plus jeune fils, est suspecté d’évasion fiscale, après ne pas avoir payé d’impôts sur 19 millions de shekels (4,5 millions d’euros) de revenus personnels ces dernières années. Moshe Yossef a été informé d’une enquête contre lui par les autorités fiscales israéliennes en février.

Ovadia Yossef est mort en octobre 2013 à 93 ans. Ses funérailles à Jérusalem avaient attiré 800 000 personnes, selon certains articles, en faisant les plus importantes de l’histoire israélienne. Il était le dirigeant religieux le plus important de la communauté ultra-orthodoxe séfarade en Israël et le mentor du parti Shas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...