Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Un haut commandant de la force d’élite du Hezbollah tué par une frappe de Tsahal

Ali Ahmed Hassin, un commandant de Radwan, avait été chargé d'attaquer la région de la crête de Ramim, dans le nord d'Israël, pendant la guerre en cours contre le Hamas

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Ali Ahmed Hassin, haut commandant de la force d'élite Radwan du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, tué lors d'une frappe aérienne israélienne dans le sud du Liban le 8 avril 2024. (Crédit : Hezbollah)
Ali Ahmed Hassin, haut commandant de la force d'élite Radwan du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, tué lors d'une frappe aérienne israélienne dans le sud du Liban le 8 avril 2024. (Crédit : Hezbollah)

L’armée israélienne a éliminé dans la nuit de dimanche à lundi un haut commandant de la force d’élite Radwan du Hezbollah dans le sud du Liban, comme rapporté par Tsahal et par le groupe terroriste chiite libanais.

Ali Ahmed Hassin, selon l’armée israélienne, avait un rang équivalent à celui d’un commandant de brigade et était chargé des attaques sur la crête de Ramim, dans le nord d’Israël, une zone qui a été visée à de multiples reprises par des roquettes, des missiles et des drones chargés d’explosifs dans le contexte de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas dans le sud du pays.

« Dans le cadre de ses fonctions, il était responsable de la planification et de l’exécution d’attaques terroristes dans la région de la crête de Ramim contre le front intérieur israélien », a déclaré Tsahal.

Hassin a été tué dans la ville d’As-Sultaniyah, au sud du Liban. Selon Tsahal, deux autres terroristes du Hezbollah sous son commandement ont été tués dans l’attaque.

Le Hezbollah a annoncé la mort d’Hassin en précisant qu’il avait été tué « sur la route de Jérusalem », terme que le groupe emploie pour désigner les terroristes tués par des frappes israéliennes. Le groupe terroriste ne l’a pas qualifié de commandant.

Les responsables israéliens estiment que la force Radwan est en charge de potentielles infiltrations dans le pays.

Hassin est le cinquième officier du Hezbollah d’un rang équivalent à celui d’un commandant de brigade à être tué par Israël dans le cadre de la guerre en cours dans la bande de Gaza, d’après Tsahal. L’armée a déclaré que plus de trente commandants du Hezbollah avaient été tués au cours des six derniers mois.

Par ailleurs, lundi après-midi, un drone chargé d’explosifs lancé par le Hezbollah a frappé une zone près de Rosh Hanikra.

Tsahal a déclaré que la frappe avait provoqué un petit incendie dans une zone ouverte et qu’il n’y avait pas eu de blessés.

Le Hezbollah a revendiqué l’attaque et affirme avoir visé une base navale israélienne dans la région.

Les sirènes d’infiltration de drones ont retenti dans plusieurs communautés de la Galilée occidentale au moment de l’incident.

Tout au long de la journée de dimanche, le Hezbollah a poursuivi ses attaques sur le nord d’Israël, Tsahal affirmant avoir pris pour cible des sites appartenant au groupe terroriste chiite libanais en réponse à ces attaques.

Dimanche matin, une salve de roquettes a été tirée depuis le Liban sur le plateau du Golan et la région de Manara. Dans la soirée, une roquette tirée sur la ville de Safed, dans le nord du pays, a été interceptée avec succès par le système de défense anti-aérien Dôme de Fer, a indiqué l’armée israélienne.

D’autres attaques ont été menées contre des bases militaires et des communautés du nord d’Israël tout au long de la journée.

Des volutes de fumée s’élèvant après une frappe israélienne sur le village de Tayr Harfa, à la frontière sud du Liban, le 6 avril 2024. (Crédit : Kawnat Haju/AFP)

Tsahal a déclaré dimanche soir que ses avions de combat avaient frappé des positions du Hezbollah à Kfar Kila, dans le sud du Liban, ainsi qu’un lance-roquettes dans la ville de Yaroun.

Plus tôt dans la journée, l’armée a déclaré que des avions de combat avaient frappé un complexe militaire appartenant à la force Radwan à Khiam, dans le sud du Liban. Le complexe comprenait sept bâtiments utilisés par le groupe terroriste, selon Tsahal.

L’armée a également frappé un centre de commandement du Hezbollah à Toura.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah cible quotidiennement Israël à la frontière israélo-libanaise, en soutien à son allié palestinien dans la bande de Gaza.

Depuis le 8 octobre, quelque 3 100 roquettes, missiles et drones ont été lancés depuis le Liban sur le nord d’Israël. Selon l’armée israélienne, 35 autres ont été tirés depuis la Syrie.

Environ 4 700 positions du Hezbollah ont été touchées par Tsahal au cours de la guerre, selon l’armée.

Jusqu’à présent, les affrontements à la frontière ont causé la mort de huit civils du côté israélien, ainsi que celle de dix soldats et réservistes de Tsahal. Plusieurs attaques ont également été lancées depuis la Syrie, sans faire de blessés.

Le Hezbollah a signalé que 273 de ses terroristes ont été tués par Israël depuis le 8 octobre, principalement au Liban, mais aussi en Syrie. Au Liban, 53 membres d’autres groupes terroristes , un soldat libanais et au moins 60 civils, dont trois journalistes, ont été tués.

Les tensions dans la région sont vives depuis qu’une frappe imputée à Israël a tué lundi à Damas sept membres du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), dont un haut commandant de la Force Al-Qods, le général de brigade Mohammed Reza Zahedi. L’Iran a juré de se venger.

Le Hezbollah, soutenu par l’Iran, a déclaré qu’il soutenait le droit de l’Iran à « punir » Israël et, dans des remarques télévisées vendredi, son chef, Hassan Nasrallah, a déclaré que la riposte « inéluctable » était imminente.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.