Un homme abattu à Umm al-Fahm
Rechercher

Un homme abattu à Umm al-Fahm

Le motif du crime n’est pas connu ; la police a ouvert une enquête

Umm al-Fahm, ville arabe israélienne, en décembre 2011. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Umm al-Fahm, ville arabe israélienne, en décembre 2011. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Un homme de 25 ans a été abattu dimanche soir dans la ville arabe d’Umm al-Fahm, dans le nord d’Israël.

L’homme a été transporté au centre médical Emek d’Afula alors qu’il ne présentait déjà plus de signes vitaux, et les médecins n’ont pas réussi à le réanimer.

Le motif du tir n’a pas été précisé, et la police a ouvert une enquête sur les faits.

Umm al-Fahm, située à 20 kilomètres au nord ouest de Jénine et à 40 kilomètres au sud de Haïfa est l’une des plus grandes villes arabes d’Israël.

Armes à feu illégales saisies par la police israélienne pendant l'opération "Loi et Ordre", en avril 2014. Illustration. (Crédit : Flash90)
Armes à feu illégales saisies par la police israélienne pendant l’opération « Loi et Ordre », en avril 2014. Illustration. (Crédit : Flash90)

Les dirigeants arabes déplorent régulièrement que la police n’en fasse pas assez pour freiner le taux élevé de crimes par armes à feu dans leurs communautés, où des armes sont souvent utilisées pour des tirs lors des mariages et des fêtes, mais aussi pour intimider des rivaux.

« Depuis 2000, 1 100 citoyens arabes ont été tués dans des violences internes », avait dit Ahmad Tibi, député de la Liste arabe unie, au Times of Israël en 2016.

Les auteurs de tels crimes dans des villes arabes ne sont généralement jamais arrêtés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...