Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Un homme arrêté en Cisjordanie pour avoir violé une femme devant ses enfants

La police a aussi appréhendé six suspects au lendemain de l'incident qui a entraîné la colère à l'égard des forces de l'ordre à Gedera, dans le sud du pays

Un homme soupçonné du viol d'une femme devant ses enfants à l'entrée d'un bâtiment de la ville de Gedera, dans le sud du pays des images tournées par les caméras de surveillance, le 3 février 2023. (Capture d'écran : Twitter; used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Un homme soupçonné du viol d'une femme devant ses enfants à l'entrée d'un bâtiment de la ville de Gedera, dans le sud du pays des images tournées par les caméras de surveillance, le 3 février 2023. (Capture d'écran : Twitter; used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

La police a arrêté samedi un homme qui aurait violé une femme devant ses enfants après s’être introduit dans son domicile de Gedera, ce qui a entraîné des manifestations dans cette ville du sud d’Israël.

En plus du principal suspect – qui est un jeune homme âgé de 22 ans – six autres personnes ont été appréhendées en lien avec ce dossier. La police n’a pas précisé les accusations pesant sur ces complices présumés.

Tous les suspects sont des résidents de la « diaspora des Bédouins », une série de communautés non-reconnues du désert du Neguev.

Selon un communiqué, les éléments qui ont pu être recueillis jusqu’à présent « éveillent les soupçons à l’égard d’une famille qui travaille probablement dans la ville ».

La police a ajouté qu’elle œuvrait à « restaurer la sécurité nécessaire » après avoir été critiquée par le maire et par les habitants de Gedera.

Le chef de la police Kobi Shabtai a diffusé, de son côté, un communiqué saluant la réponse rapide de ses agents.

« La police israélienne fera tout ce qui est en son pouvoir pour présenter l’auteur du viol devant la justice et elle demandera une sanction exemplaire », a dit Shabtai.

Les forces de l’ordre ne pensent pas que l’individu prévoyait un cambriolage, selon des informations parues samedi dans les médias israéliens qui ont fait savoir que l’enquête initiale avait déterminé que l’homme était entré de force dans l’habitation avec l’intention de violer la femme, âgée d’une trentaine d’années.

Vendredi matin, la victime avait raconté l’incident dans un groupe de discussion WhatsApp qui réunit les habitants de son quartier.

« On est entré de force dans ma maison. J’ai été violée devant mes enfants. Faites attention et fermez bien vos portes », avait écrit la femme dans le groupe quelques heures après le viol présumé.

Des images tournées par les caméras de sécurité montreraient un homme s’approcher du bâtiment avant de le quitter une heure plus tard.

Le maire de Gedera, Yoel Gamliel, a salué l’arrestation de l’auteur présumé des faits vingt-quatre heures après avoir accusé la police « d’incompétence », déplorant son incapacité à protéger les résidents dans le cadre d’une série d’affaires de cambriolages qui ont pas été résolues. Il a indiqué dans une déclaration qu’il espérait que « ce criminel méprisable » serait gravement puni.

Des critiques qui ont donc été faites la veille de l’arrestation du principal suspect, alors même que des manifestations étaient organisées à Gedera.

« Nous avons appris en nous réveillant, ce matin, un incident choquant qui a secoué toute la communauté de Gedera et tout l’État d’Israël. Nous constatons à nouveau le prix que nous payons pour l’incompétence de la police qui abandonne encore et encore les citoyens d’Israël », a-t-il dit. « Nous sommes sur le front de la guerre contre le crime et pourtant, nous n’avons reçu aucune réponse de la force chargée de faire respecter la loi et de maintenir l’ordre ».

« Une situation dans laquelle des citoyens innocents doivent se battre eux-mêmes contre les cambrioleurs, les voleurs de voiture, les immigrants clandestins et des criminels violents est inacceptable », a-t-il continué.

La police a riposté aux accusations « irresponsables », selon elle, du maire, accusant ce dernier « de chercher à faire les gros titres et à gagner un capital politique sur le dos d’une victime. »

Des résidents de Gedera manifestent après qu’une femme a été violée dans sa maison, le 3 février 2022. (Crédit : Flash90)

Gamliel a précisé avoir invité le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, qui supervise la police, à venir au sein de sa localité. Ben Gvir avait juré pendant sa campagne électorale en vue des élections du mois de novembre dernier de s’attaquer au crime qui sévit dans le sud du pays.

Ben Gvir est arrivé plus tard dans la journée mais il a été hué par environ cent personnes qui manifestaient devant l’habitation du maire, demandant l’amélioration de la sécurité à Gedera.

Il a salué les arrestations et il a déclaré avoir donné pour instruction aux forces de police de se focaliser « sur le sentiment de sécurité » des habitants de Gedera.

« Il y a encore beaucoup de choses à faire et beaucoup de changements à effectuer pour que la sécurité soit restaurée ici », a-t-il écrit sur Twitter.

Les agents de police ne sont pas suffisamment nombreux à Gedera avec seulement dix policiers en charge des 30 000 habitants environ de la ville, selon la Douzième chaîne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.