Un homme condamné à 9 mois de prison pour avoir harcelé son ex-femme
Rechercher

Un homme condamné à 9 mois de prison pour avoir harcelé son ex-femme

La Cour suprême a renforcé la sévérité de la peine, qui était initialement de seulement 21 jours - une décision historique sur la violence domestique

Image d’illustration d'un criminel menotté. (Crédit : YakobchukOlena / iStock par Getty Images)
Image d’illustration d'un criminel menotté. (Crédit : YakobchukOlena / iStock par Getty Images)

Un Israélien a été condamné à neuf mois de prison pour avoir harcelé son ex-femme – une décision historique et sans précédent sur la violence domestique, ont rapporté mercredi les médias israéliens.

La Cour suprême a confirmé la peine malgré le recours de l’homme.

En janvier, alors que son ex-compagne séjournait dans un refuge pour femmes avec leurs deux enfants, son ex-mari avait interdiction de la contacter ou de s’approcher à moins de 100 mètres d’elle.

Il s’est néanmoins approché du refuge, est monté sur un toit voisin et a crié pour se faire entendre de ses enfants, violant l’ordonnance du tribunal.

L’homme a été jugé et condamné à une peine de prison initiale de 21 jours seulement – réduite de la durée de sa détention préventive, ce qui signifie qu’il aurait été libéré aussitôt.

Les procureurs de l’État ont fait appel de cette peine plutôt indulgente, et le tribunal de district a accepté leurs arguments, augmentant considérablement la peine de prison à neuf mois.

L’homme a alors fait appel à la Cour suprême, mais le juge Yosef Elron a confirmé cette peine plus sévère et a déclaré qu’elle reflétait la gravité de son action consistant à « semer la peur et la terreur » chez son ex-femme et violant une ordonnance du tribunal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...