Rechercher

Un homme condamné pour le meurtre de sa femme en 2019 près de Jérusalem

Eliran Malul a poignardé Michal Sela, une assistante sociale, 11 fois devant leur petite fille ; les proches ont fondu en larmes dans la salle d'audience à la lecture du jugement

Eliran Malul, accusé d'avoir poignardé à mort sa femme Michal Sela à leur domicile de Ramat Motza, vu après une audience au tribunal de district de Jérusalem le 6 octobre 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)
Eliran Malul, accusé d'avoir poignardé à mort sa femme Michal Sela à leur domicile de Ramat Motza, vu après une audience au tribunal de district de Jérusalem le 6 octobre 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le tribunal de district de Jérusalem a déclaré mercredi un homme israélien coupable du meurtre de sa femme en octobre 2019.

Le tribunal a reconnu Eliran Malul coupable de meurtre aggravé pour avoir poignardé à mort sa femme Michal Sela, 32 ans, devant leur petite fille.

« Rien ne peut ramener ceux qui ne sont plus avec nous », a déclaré le juge. « Notre espoir est que ce jugement contribuera à la lutte pour mettre fin à la violence contre les femmes ».

La sentence de Malul sera prononcée à une date ultérieure.

Les parents et les frères et sœurs de Sela ont assisté à l’audience. Ils ont fondu en larmes après la lecture de la condamnation et ont crié « misérable meurtrier » lorsque Malul a été escorté hors de la salle d’audience, selon le site d’information Ynet.

Malul a été accusé d’avoir poignardé sa femme 11 fois dans la partie supérieure du corps dans leur maison à Motza, une banlieue de Jérusalem. Selon l’acte d’accusation, Malul a agi « avec une cruauté particulière en agressant [Sela] en présence de leur petite fille, la blessant à la tête, la traînant et la poignardant en de nombreux endroits du haut du corps, alors qu’elle tentait de se défendre avec ses dernières forces ».

Des membres de la famille de Michal Sela, qui a été poignardée à mort par son mari Eliran Malul, vus après une audience au tribunal de district de Jérusalem le 6 octobre 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Les autorités ont déclaré que le couple avait connu des tensions dans leur relation, Malul faisant preuve de jalousie et exigeant que sa femme coupe les liens avec des partenaires et des amis de son passé. Elle avait à plusieurs reprises discuté avec sa famille et ses amis de la possibilité de le quitter.

Selon les enquêteurs, la nuit du meurtre, le 3 octobre 2019, vers 1 heure du matin, Malul a frappé sa femme à la tête alors qu’elle se trouvait dans la chambre de leur fille. Il aurait ensuite pris un couteau dans la cuisine, l’aurait traînée hors de la pièce et l’aurait poignardée à plusieurs reprises. Elle est morte peu de temps après en raison d’une importante perte de sang.

Les procureurs ont déclaré que Malul « a écourté la vie d’une jeune femme prometteuse dans sa maison, l’endroit où elle aurait dû être protégée et en sécurité… Dans ses actions, il a laissé derrière lui une famille meurtrie et blessée qui doit faire face quotidiennement aux répercussions de son acte terrible ».

Michal Sela, son mari Eliran Malul et leur bébé, sur une photo mise en ligne le 30 septembre 2019 (Facebook).

Après avoir tué sa femme, Malul a apparemment tenté de mettre fin à ses jours, se blessant gravement avant de se rendre chez les voisins avec sa fille de huit mois pour leur demander de s’occuper d’elle. Les voisins ont alors appelé les services d’urgence.

Emmené à l’hôpital, il a été interrogé par les enquêteurs alors qu’il se remettait de ses blessures, mais il aurait refusé de coopérer.

Sela avait travaillé comme assistante sociale auprès de jeunes à risque à Jérusalem et aurait rencontré son mari dans le cadre de son travail.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...