Un homme de Tel Aviv condamné à 4 ans et 9 mois de prison pour délits sexuels
Rechercher

Un homme de Tel Aviv condamné à 4 ans et 9 mois de prison pour délits sexuels

Dans le cadre d'une négociation de plaidoyer, Alon Kastiel a reconnu les accusations de 4 femmes, notamment pour tentative de viol, attentat à la pudeur et harcèlement sexuel

Alon Kastiel au tribunal de district de Tel Aviv le 23 juillet 2018. (Flash90)
Alon Kastiel au tribunal de district de Tel Aviv le 23 juillet 2018. (Flash90)

Le propriétaire d’une boîte de nuit et entrepreneur immobilier Alon Kastiel a été condamné lundi à quatre ans et neuf mois de prison pour des délits sexuels contre quatre femmes différentes, ce qu’il a admis dans le cadre d’un accord de plaidoyer avec les procureurs.

Dans le cadre de l’accord de plaidoyer, Kastiel, une personnalité de la vie nocturne de la ville blanche, a admis une tentative de viol, d’attentat à la pudeur et de harcèlement sexuel. Quatorze femmes avaient porté des accusations contre lui, bien que seulement quatre d’entre elles aient finalement été consignées dans l’acte d’accusation.

L’entente relative au plaidoyer ne stipulait pas d’entente sur la peine. L’accusation a demandé huit ans de réclusion, tandis que son avocat a demandé 18 mois.

Dans un des cas, Kastiel a admis avoir tenté de forcer une femme à avoir des relations sexuelles avec lui dans l’arrière-salle d’un de ses clubs, malgré ses protestations répétées. Elle a finalement réussi à s’enfuir. Dans un autre, il a commis de force des actes indécents envers une femme dans un autre club.

Dans deux autres cas, Kastiel a tenté d’embrasser de force une femme et a posé ses mains sur les seins d’une autre.

Les juges du tribunal de district de Tel Aviv ont souligné, d’une part, le caractère récurrent et violent des agissements de Kastiel, ainsi que l’utilisation de son statut pour attaquer ses victimes et, d’autre part, son aveu de culpabilité, ses remords et son acceptation de suivre une thérapie psychologique.

Kastiel indemnisera également chacune des femmes en leur versant des sommes comprises entre 15 000 et 50 000 shekels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...