Rechercher

Un homme retrouvé mort dans un appartement de Beer Sheva ; son neveu a été arrêté

Dans un incident distinct, un sexagénaire est dans un état grave après avoir été poignardé à Bat Yam

La police de Beer Sheva. (Crédit  : autorisation : Porte-parole de la police)
La police de Beer Sheva. (Crédit : autorisation : Porte-parole de la police)

Un homme a été retrouvé mort dans un appartement à Beer Sheva lundi, la police estime qu’il pourrait s’agir d’un éventuel homicide.

Selon les médias israéliens, l’homme, âgé de 43 ans, a été retrouvé lundi matin en état de décomposition, ce qui implique qu’il était mort depuis déjà plusieurs jours.

Un homme de 27 ans, originaire d’Ofakim, a été arrêté pour son implication dans sa mort, a déclaré la police. Selon Ynet, il serait le neveu du défunt.

Le suspect doit être déféré devant le tribunal de première instance de Beer Sheva mardi, a déclaré la police.

Dans un autre incident lundi, un homme d’environ 60 ans était dans un état grave après avoir été poignardé lors d’une bagarre à Bat Yam. Les secours du Magen David Adom ont transporté l’homme à l’hôpital Wolfson de Holon. Il présentait des lésions dues à des coups de couteau et une commotion cérébrale.

Plus tôt lundi, un homme a été tué par balle dans la ville de Nazareth, au nord du pays, la dernière victime d’un homicide présumé dans la communauté arabe. La victime a été transportée à l’hôpital anglais de Nazareth, où son décès a été prononcé.

Il a ensuite été identifié comme étant Ehab Saadi, 40 ans.

Après la fusillade, les forces de police ont mis en place des barrages routiers et arrêté deux suspects trouvés à côté d’un pistolet chargé. La police a déclaré qu’une enquête initiale indiquait que la fusillade était un coup de la pègre.

Plus tard dans la journée de lundi, deux maisons de Nazareth ont été incendiées, ce qui semble être une vengeance pour le meurtre de Saadi plus tôt dans la journée. Aucun blessé n’a été signalé dans cet incident.

Selon l’organisation à but non lucratif Abraham Initiative, la fusillade de Nazareth correspond au 116e homicide commis au sein de la communauté arabe cette année, ce qui constitue de loin le record absolu. Parmi les personnes tuées, 97 étaient des citoyens arabes d’Israël et 19 étaient des Palestiniens, soit de Jérusalem-Est, soit résidant en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...