Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Un Israélien abattu à Shuafat. Selon la police, il ne s’agit pas d’un acte terroriste

L'incident survient alors que les crimes violents montent en flèche, avec quelque 90 meurtres présumés depuis le début de l'année

Illustration : Une voiture de police sur la scène d'un crime. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : Une voiture de police sur la scène d'un crime. (Crédit : Police israélienne)

Un Israélien a été tué par balle dans le camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est, ont annoncé jeudi la police et les secouristes israéliens.

Le Magen David Adom a déclaré que les secouristes ont emmené l’homme, âgé d’une cinquantaine d’années et souffrant de blessures mortelles, à l’hôpital Hadassah du Mont Scopus, alors qu’ils tentaient de le réanimer.

Les médecins ont été contraints de déclarer le décès de l’homme peu après son arrivée.

La police a déclaré qu’elle enquêtait sur l’incident et que le motif n’était probablement pas terroriste.

Il y a eu ces derniers jours une augmentation spectaculaire du nombre d’assassinats à travers le pays, avec une quinzaine de meurtres présumés pour le seul mois d’avril. Plus de 90 meurtres présumés ont été commis depuis le début de l’année, soit plus du double de l’année dernière, la grande majorité des victimes étant arabes.

Selon les données les plus récentes d’Abraham Initiatives, un groupe de campagne contre la violence, 74 Arabes ont été tués dans des circonstances violentes depuis le début de l’année. L’organisme de surveillance a indiqué que 66 d’entre eux ont été tués par balles.

Le président Isaac Herzog avait dénoncé lundi la hausse spectaculaire du nombre d’homicides et de crimes violents, qualifiée « d’épidémie », qui frappe Israël.

S’exprimant quelques heures après qu’une jeune mère arabe a été abattue à Haïfa dans le cadre d’une querelle entre deux familles criminelles locales, Herzog a déclaré qu’Israël se trouvait dans une « période d’urgence » et a qualifié les meurtres de « défi stratégique » pour le pays.

Herzog a également demandé au gouvernement et à tous les organismes officiels concernés de « se réunir d’urgence pour délibérer, de s’asseoir ensemble, de prendre des décisions décisives et résolues, de cesser de s’inquiéter et de s’excuser, d’agir avec tous les outils et de mener une guerre totale et sans compromis qui éradiquera cette menace ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.