Un Israélien arrêté dans le cadre du réseau El Al de contrebande de cocaïne
Rechercher

Un Israélien arrêté dans le cadre du réseau El Al de contrebande de cocaïne

Shai Alon est détenu en Afrique du Sud à la demande des autorités israéliennes en vue de son extradition; les suspects sont accusés d'avoir introduit 150 kilos de drogue en Israël

Boeing 737 d'El Al Airlines sur le tarmac de l'aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv, le 10 mars 2020. (Crédit : Jack Guez / AFP)
Boeing 737 d'El Al Airlines sur le tarmac de l'aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv, le 10 mars 2020. (Crédit : Jack Guez / AFP)

Un Israélien a été arrêté jeudi en Afrique du Sud, en connexion avec le réseau de contrebande de cocaïne découvert en 2018, où le personnel de sécurité travaillant pour El Al aurait utilisé leur position pour faire passer 150 kilogrammes de cocaïne par l’aéroport international Ben Gourion.

Shai Alon a été arrêté après que les autorités israéliennes ont demandé à leurs homologues sud-africains de l’extrader, a-t-on appris vendredi.

Le site d’information Ynet a rapporté qu’Alon est soupçonné d’avoir agi comme passeur de drogue à trois reprises et d’avoir également recruté quelqu’un pour transporter la contrebande.

Selon les médias israéliens, Alon a quitté Israël en 2018 et n’est pas revenu depuis.

Photo illustrative de cocaïne. (CC BY-SA Valerie Everett, Flickr)

L’année dernière, six nouvelles accusations de conspiration en vue de commettre un crime et d’importer une drogue dure ont été émises contre sept hommes qui auraient été impliqués dans le réseau de contrebande, sur la base du témoignage d’un témoin de l’accusation.

Les accusés sont Avi Peretz, David Dadon, Yaniv Hazan, Lidan Shatui, Asher Mesilti, Yaakov Felician et Rami Yogev.

Yogev, 56 ans, est un ancien agent de haut rang pour la sécurité à El Al, chargé de la sécurité de la compagnie nationale israélienne à l’étranger. Sa position lui permettait d’accéder aux zones réglementées de l’aéroport Ben Gourion et de contourner les points de contrôle de sécurité standard.

Des accusations ont été portées contre neuf suspects en janvier 2019. Selon cet acte d’accusation, les suspects auraient introduit un total de 150 kilogrammes de cocaïne d’Afrique du Sud en Israël, en 10 fois, sur une période de plusieurs mois.

Les drogues auraient été placées dans des bagages à main et passées en contrebande à la sécurité à Johannesburg avant d’être transportées sur des vols à destination d’Israël.

Dès l’ouverture des portes de l’avion à Ben Gourion, le bagage à main était remis à Yogev, qui le transportait hors de l’aéroport sans passer par la sécutrité.

Yogev et trois autres personnes – dont l’ex-agent du Shin Bet Beno Shalom, qui était auparavant chef de la sécurité pour le bureau du Premier ministre – ont été arrêtés en novembre 2018 après que de la drogue eut été découverte dans les bagages à main de l’un des suspects qui venait d’arriver par un vol en provenance de Johannesburg.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...