Rechercher

Un jeune de Rahat arrêté pour avoir planifié de rejoindre l’État islamique en Syrie

Selon la police, Bashar Alglawe, 18 ans, était un fervent lecteur des publications du groupe djihadiste et espérait obtenir une arme dès son arrivée en Syrie

Photo d'illustration d'un membre des Forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis retirant un drapeau de l'État islamique dans la ville de Tabqa en Syrie. (Crédit : Delil Souleiman/AFP)
Photo d'illustration d'un membre des Forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis retirant un drapeau de l'État islamique dans la ville de Tabqa en Syrie. (Crédit : Delil Souleiman/AFP)

Un jeune homme de 18 ans originaire de la ville bédouine de Rahat, dans le sud du pays, a été arrêté le mois dernier pour avoir planifié de rejoindre le groupe djihadiste de l’État islamique en Syrie, a annoncé la police mercredi.

Selon un communiqué, Bashar Alglawe « était un avide lecteur de publications associées à l’organisation terroriste et soutenait les idées et les objectifs de l’organisation. »

Alglawe aurait pris contact avec des membres de l’État islamique en Syrie afin de combattre dans les rangs du groupe. La police a également déclaré qu’il cherchait à obtenir une arme dès son arrivée prévue en Syrie.

Il devrait être traduit en justice jeudi devant le tribunal de district de Beer Sheva, où il sera vraisemblablement formellement inculpé.

« Le service de sécurité du Shin Bet et la police israélienne prennent très au sérieux toute implication ou affiliation de citoyens israéliens dans des activités terroristes, y compris l’État islamique », indique le communiqué.

Cette annonce intervient alors qu’une vague d’arrestations de membres présumés de l’État islamique fait suite à deux attentats terroristes meurtriers perpétrés le mois dernier – à Hadera et à Beer Sheva – par des Arabes israéliens qui auraient été inspirés par le groupe djihadiste.

L’État islamique a revendiqué la responsabilité des deux attaques, mais il ne semble pas que les terroristes aient reçu des instructions du groupe pour les commettre.

La semaine dernière, le ministre de la Défense, Benny Gantz, a signé un ordre de placement en détention administrative de quatre mois pour tout citoyen israélien soupçonné d’être un agent de l’État islamique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...