Un journal saoudien exhorte les Palestiniens à regarder le plan de paix de Trump
Rechercher

Un journal saoudien exhorte les Palestiniens à regarder le plan de paix de Trump

Le rédacteur d'Arab News avertit les Palestiniens qu'il "n'y a rien à gagner en refusant de s'asseoir à la table des négociations"

Le conseiller à la Maison Blanche Jared Kushner, et son beau-père, le président américain Donald Trump, qui annonce un nouvel accord de libre-échange pour l'Amérique du nord, dans la roseraie de la Maison Blanche à Washington, le 1er octobre 2018. (Crédit :AP/Pablo Martinez Monsivais)
Le conseiller à la Maison Blanche Jared Kushner, et son beau-père, le président américain Donald Trump, qui annonce un nouvel accord de libre-échange pour l'Amérique du nord, dans la roseraie de la Maison Blanche à Washington, le 1er octobre 2018. (Crédit :AP/Pablo Martinez Monsivais)

Le rédacteur en chef du plus ancien journal en anglais d’Arabie saoudite a adressé un message aux Palestiniens mercredi, les exhortant à s’asseoir et à négocier le plan de paix élaboré par le gendre du président américain Donald Trump, Jared Kushner.

Sur le site du journal Arab News, Faisal Abbas a déclaré que les Palestiniens devraient accepter les 70 ans de tentatives échouées de vaincre Israël et voir ce que les Américains ont à proposer.

« Les Palestiniens devraient négocier avec dureté, et ensuite, prendre ce qu’ils peuvent pour garantir un Etat-nation aux générations à venir », a écrit Faisal Abbas. « Tout le monde saluerait leur courage et leur sacrifice, s’ils le faisaient, parce qu’il n’y a rien à gagner en refusant de s’asseoir à la table des négociations. »

Après sa victoire aux élections de 2016, Trump a suggéré que Kushner sera chargé de mettre au point un accord de paix israélo-palestinien, qui, avait-il dit, « est très important pour moi ».

Le plan de paix très attendu a été élaboré dans le plus grand secret, et très peu d’informations fiables ont été communiquées. Kushner et l’envoyé spécial de la Maison Blanche Jason Greenblatt se sont rendus plusieurs fois dans la région pour discuter avec des dirigeants arabes.

La Maison Blanche a déclaré qu’elle diffusera sa proposition, désignée par Trump comme « l’accord du siècle », après la formation du nouveau gouvernement israélien et à la fin du mois du ramadan, soit début juin.

Dans son éditorial, le journaliste a balayé les critiques du plan formulées par les Palestiniens, affirmant qu’il serait « clairement une erreur » de tirer des conclusions sans en avoir consulté le contenu.

« C’est aussi la définition de la folie que de faire la même chose et de s’attendre à des résultats différents ; pendant 70 ans, à chaque fois que les Arabes ont dit « non », les Palestiniens ont perdu des terres, des droits et des opportunités », a déclaré Faisal Abbas.

Son journal, dit-il, comprend que le plan de Kushner demandera « des sacrifices douloureux des deux côtés », ajoutant que des sources saoudiennes lui avaient confié qu’il comprend un « Etat-nation » palestinien et certains aspects de l’Initiative de paix arabe coordonnée par les Saoudiens.

L’Arabie saoudite œuvre pour convaincre les pays arabes et musulmans de soutenir ce plan de paix, mais seulement après que les Palestiniens l’auront accepté, et Ryad s’attellerait à financer « une vie prospère et durable pour les Palestiniens », a écrit le journaliste, en concluant : « donnons une chance à la paix ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...