Un Juif détenu dans une colonie pénale russe entame une grève de la faim
Rechercher

Un Juif détenu dans une colonie pénale russe entame une grève de la faim

Condamné à 2 ans de prison pour avoir bousculé un policier, Danil Beglets dit que ses rations alimentaire ont été réduites après qu'il a refusé de travailler pendant Shabbat

Vu aérienne de la colonie pénae de Nizhny Novgorod, en Russie, le 20 décembre 2013. (Crédit : AP Photo/Denis Tyrin)
Vu aérienne de la colonie pénae de Nizhny Novgorod, en Russie, le 20 décembre 2013. (Crédit : AP Photo/Denis Tyrin)

JTA — Un Juif russe, emprisonné près de Moscou, a annoncé qu’il allait entamer une grève de la faim pour protester contre la violation de ses droits religieux.

Selon un reportage de la RBC, Danil Beglets, qui purge sa peine à 300 kilomètres de Moscou depuis un an, a déclaré que les autorités le sanctionnent parce qu’il refuse de travailler pendant Shabbat, jour hebdomadaire de repos juif. Il affirme également qu’on ne lui sert pas de nourriture casher.

« J’ai refusé de travailler et j’ai proposé de décaler mon créneau de travail pour que je puisse observer le jour du repos, auquel j’ai droit », a écrit Beglets à son avocat.

Les autorités ont réduit ses rations alimentaires et menacé de limiter davantage ses libertés, a expliqué le détenu. Il a fait appel au grand-rabbin de Russie, Berel Lazar, pour qu’il intervienne en sa faveur, a fait savoir RBC.

Beglets a été condamné à deux ans de prison pour avoir bousculé un policier durant une manifestation à Moscou. En mai, sa condamnation a été commuée, et il a été transféré dans la colonie pénale, un établissement correctionnel où les prisonniers travaillent sur des projets publics.

Des centaines de personnes, dont Beglets, avaient été arrêtées en juillet 2019 lors d’une manifestation à Moscou organisée contre le président Vladimir Poutine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...