Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Un militant pro-palestinien inculpé pour avoir voulu perturber la Bourse de Londres

Cinq autres membres du groupe Palestine Action, qui se donne pour mission de dénoncer "la complicité britannique" avec l’État d'Israël - ont été arrêtées puis remises en liberté en attendant les conclusions de l'enquête

Des personnes passent devant le bâtiment de la Banque d'Angleterre (à gauche) et le bâtiment de la Bourse (à droite), dans le quartier financier au centre de Londres, le 2 novembre 2023. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)
Des personnes passent devant le bâtiment de la Banque d'Angleterre (à gauche) et le bâtiment de la Bourse (à droite), dans le quartier financier au centre de Londres, le 2 novembre 2023. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)

Un membre du groupe Palestine Action, soupçonné d’avoir voulu perturber la Bourse de Londres pour protester contre l’opération militaire israélienne contre le groupe terroriste du Hamas à Gaza, a été inculpé de « complot en vue de causer des nuisances publiques », a indiqué lundi la police.

Sean Middleborough, 31 ans, devait comparaître lundi devant un tribunal près de Liverpool, dans le nord de l’Angleterre.

Cinq autres personnes arrêtées dimanche – trois femmes et deux hommes, tous âgés d’une vingtaine d’années – ont été remises en liberté en attendant les conclusions de l’enquête. Deux d’entre elles ont été arrêtées à Liverpool, deux à Londres et une dernière à Brighton (sud de l’Angleterre).

Scotland Yard avait ouvert une enquête vendredi, après avoir été prévenu par un journaliste du tabloïd Daily Express, qui avait infiltré le groupe militant.

« Des militants du groupe Palestine Action auraient eu l’intention de s’en prendre à la Bourse de Londres lundi 15 janvier dans la matinée, causant des dommages et bloquant le bâtiment pour l’empêcher d’ouvrir », avait ainsi indiqué la police dimanche soir dans un communiqué.

D’après le Daily Express, les militants prévoyaient de s’attacher à l’entrée de la Bourse avec des cadenas autour du cou, de s’enfermer dans le bâtiment et de le maculer de peinture rouge en lançant des faux billets de banque.

Palestine Action se décrit comme un « réseau d’action directe » dont l’objectif est de dénoncer « la complicité britannique » avec l’État d’Israël.

Le groupe a réalisé plusieurs actions depuis le début de la guerre déclenchée par l’attaque sans précédent, le 7 octobre dernier, date à laquelle le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage plus de 240 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Lundi matin, il a ainsi annoncé sur X (ex-Twitter) avoir recouvert de peinture rouge la façade des bureaux londoniens de la banque canadienne Scotiabank, en raison de ses investissements dans la société d’armement israélienne Elbit Systems.

En octobre, il avait déjà recouvert de peinture rouge la façade du siège de la BBC à Londres, accusant le groupe audiovisuel public d’avoir du « sang sur les mains » en raison de sa couverture de la guerre.

Scotland Yard avait averti dimanche que le groupe prévoyait de lancer une « semaine d’action » contre des institutions britanniques et que la police ferait tout son possible « pour faire face à toute perturbation dans les jours à venir ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.