Un ministre du Likud considère Gantz comme politiquement non pertinent
Rechercher

Un ministre du Likud considère Gantz comme politiquement non pertinent

Tzachi Hanegbi a déclaré que l'ancien chef de Tsahal et son parti Hossen LeYisrael ne méritaient pas d'être attaqués, car ils ne prendront pas les votes de Netanyahu

Le ministre de la Coopération régionale, Tzachi Hanegbi, assiste à une conférence de presse à l'hôtel King David à Jérusalem le 13 juillet 2017, annonçant un accord sur l'eau entre Israël et l'Autorité palestinienne. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Coopération régionale, Tzachi Hanegbi, assiste à une conférence de presse à l'hôtel King David à Jérusalem le 13 juillet 2017, annonçant un accord sur l'eau entre Israël et l'Autorité palestinienne. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Coopération régionale, Tzachi Hanegbi, a déclaré jeudi que le défi électoral lancé par l’ancien chef de l’armée Benny Gantz est si insignifiant qu’il ne mérite même pas la reconnaissance du parti au pouvoir, le Likud.

Hanegbi, un haut responsable du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu et proche confident du dirigeant israélien, a déclaré lors d’une interview à la radio de l’armée que Gantz ne l’inquiétait pas parce qu’“il n’a aucune pertinence politique”.

Répondant aux critiques cinglantes des députés du Likud à l’encontre de Gantz après ses premières déclarations publiques depuis le lancement de sa candidature électorale le mois dernier, Hanegbi a déclaré que c’était « inutile ».

Le ministre a déclaré que les sondages montrent que Gantz a peu d’influence sur le nombre de sièges que le Likud et ses alliés de droite devraient remporter lors des élections du 9 avril.

Au contraire, l’ancien officier en chef de Tsahal semble tirer des voix d’autres partis de centre ou de centre-gauche uniquement, a déclaré Hanegbi.

« Donc je ne perdrais pas mon temps à l’attaquer », a poursuivi Hanegbi.

« Ceux qui doivent l’attaquer sont [Yair] Lapid et [Avi] Gabbay », a-t-il ajouté en faisant référence respectivement aux dirigeants de Yesh Atid et du parti travailliste. Il a également prédit que les dirigeants du centre et du centre-gauche allaient bientôt commencer à attaquer Gantz, qui aurait jusqu’à présent rejeté leurs tentatives d’unir leurs forces pour renverser Netanyahu.

Un sondage de la chaîne d’information Hadashot TV publié mercredi a révélé que le Likud remporterait 32 sièges si des élections avaient lieu aujourd’hui (contre 30 à la Knesset sortante), suivi du parti centriste de Lapid, Yesh Atid, avec 14 sièges (contre 11) et Gantz, avec 13 sièges. Le parti travailliste ne remporterait que neuf sièges, soit la moitié de son total actuel, selon le sondage.

Jeudi, Gantz a commencé la première étape de sa campagne électorale en publiant une vidéo sur la page Facebook de son parti.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...