Un nouveau centre de cardiologie de pointe à Jérusalem
Rechercher

Un nouveau centre de cardiologie de pointe à Jérusalem

Doté de certaines des technologies médicales les plus avancées, le centre Irma et Paul Milstein a été inauguré à Hadassah Ein Kerem

  • Le professeur Chaim Lotan, à gauche, Abby Milstein, Howard Milstein et Ellen Hershkin lors de l'inauguration du Centre cardiaque  Irma et Paul Milstein  à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
    Le professeur Chaim Lotan, à gauche, Abby Milstein, Howard Milstein et Ellen Hershkin lors de l'inauguration du Centre cardiaque Irma et Paul Milstein à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
  • Le professeur Chaim Lotan, à gauche, Howard Milstein et Ellen Hershkin au Centre cardiaque  Irma et Paul Milstein  à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
    Le professeur Chaim Lotan, à gauche, Howard Milstein et Ellen Hershkin au Centre cardiaque Irma et Paul Milstein à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
  • Le professeur Zeev Rotstein, à droite, avec la présidente de l'Organisation sioniste des femmes d'Amérique de Hadassah, Ellen Hershkin, Howard et Abby Milstein, le professeur Chaim Lotan, et la directrice générale  Janice Weinman lors de la consécration du Centre du coeur Irma et Paul Milstein à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
    Le professeur Zeev Rotstein, à droite, avec la présidente de l'Organisation sioniste des femmes d'Amérique de Hadassah, Ellen Hershkin, Howard et Abby Milstein, le professeur Chaim Lotan, et la directrice générale Janice Weinman lors de la consécration du Centre du coeur Irma et Paul Milstein à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
  • Le vice-ministre à la Santé,  Yaakov Litzman, à gauche, avec Howard Milstein, Abby Milstein, Ellen Hershkin, et le professeur Chaim Lotan, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
    Le vice-ministre à la Santé, Yaakov Litzman, à gauche, avec Howard Milstein, Abby Milstein, Ellen Hershkin, et le professeur Chaim Lotan, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
  • La visite du centre du coeur Irma and Paul Milstein à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)
    La visite du centre du coeur Irma and Paul Milstein à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)

Un centre de cardiologie d’une valeur de 10 millions de dollars, situé sur le campus médical Ein Kerem de Hadassah, est venu doubler les capacités de l’établissement en ce qui concerne la prise en charge des malades atteints de pathologies cardiaques.

Inauguré le 12 octobre, le centre de cardiologie Irma et Paul Milstein occupe tout le troisième étage de la tour Sarah Wetsman Davidson dans l’hôpital. Il vient ajouter 11 chambres individuelles de soins intensifs, et des douzaines de lits supplémentaires dans l’aile consacrée aux maladies cardiaques.

Ce centre est une aubaine pour Jérusalem dont la population a augmenté de plus de 100 000 personnes lors de la dernière décennie seulement.

Pour le professeur Chaim Lotan, directeur de l’Institut de cardiologie à l’Organisation médicale de Hadassah, les nouvelles structures « nous donnent 50 ans d’avance ».

« Il y a plusieurs décennies, nous avions établi l’unité de soins intensifs de cardiologie la plus avancée en Israël. Ce nouveau centre de cardiologie couvre plus de quatre fois l’espace de notre précédent département », explique-t-il.

Ce centre de 4 500 mètres carrés comprend quatre des laboratoires de cathétérisation les plus avancés dans le monde – deux autres sont programmés. « Un laboratoire de cathétérisation supplémentaire sera mis en place au mont Scopus pour éviter d’avoir à transférer les patients à Ein Kerem », a ajouté Lotan.

La visite du centre cardiaque Irma and Paul Milstein à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)

Le Centre de cardiologie Irma et Paul Milstein peut se vanter d’offrir un couloir permettant d’amener directement les victimes d’attaques cardiaques dans les laboratoires de cathétérisation, sans arrêt à la salle d’urgence.

Le directeur général de l’hôpital Hadassah, le professeur Zeev Rotstein, a estimé que ce centre de cardiologie très complet « répond pleinement à tous les types de pathologies du coeur, qu’elles soient invasives ou mini-invasives, et aux exigences des interventions chirurgicales complexes en cardiologie ».

« Ce centre innovant et ses experts font de Hadassah un leader mondial dans les soins apportés à un organe aussi important que le coeur. Je voudrais remercier la générosité des donateurs, l’Organisation sioniste des femmes à Hadassah et tous ceux qui nous ont permis d’en arriver là », a ajouté Rotstein.

En inaugurant le nouveau centre qui porte le nom de ses parents, l’entrepreneur américain et développeur immobilier Howard Milstein a rendu hommage à Hadassah, un établissement qui unit les individus au-delà du spectre racial, culturel et religieux.

« Mon père Paul, puisse-t-il reposer en paix, et ma mère, Irma, ont considéré la déclaration de mission de Hadassah comme la plus grande expression des idéaux qui ont fondé l’État d’Israël – forger des ‘liens entre les patients de toutes nationalités, de toutes races et de toutes religions, qui viennent y frapper pour guérir’, » a expliqué Milstein devant un public qui comptait le vice-ministre à la Santé Yaakov Litzman et la présidente nationale de l’Organisation sioniste des femmes de Hadassah aux États-Unis, Ellen Hershkin.

Le vice-ministre à la Santé, Yaakov Litzman à gauche, avec Howard Milstein, Abby Milstein, Ellen Hershkin, et le professeur Chaim Lotan, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)

« Ici, à Hadassah, tous les patients – juifs, chrétiens, musulmans, druzes, laïcs et religieux – bénéficient d’excellents soins de la part d’une équipe de haut niveau constituée de travailleurs d’origines diverses. En tant que tel, Hadassah est également une passerelle pour la paix. Si vous avez besoin d’une preuve, il suffit de voir les enfants syriens qui, plongés au coeur d’une crise humanitaire horrible, ont été amenés à Hadassah pour y être pris en charge pour des défaillances cardiaques congénitales », a poursuivi Milstein.

Milstein a assisté à cette cérémonie avec son épouse, Abby Milstein, aux côtés d’une importante délégation d’Américains, engagés auprès de l’hôpital, et de responsables israéliens du secteur de la santé.

La famille Milstein n’est pas étrangère à Hadassah.

« Irma Milstein, une membre dévouée de l’organisation des femmes de Hadassah, a personnellement choisi de soutenir et de faire avancer la cardiologie », a commenté la présidente de Hadassah, Ellen Hershkin. « Irma sait qu’en améliorant les méthodes et les structures médicales, les excellents médecins de Hadassah pourront continuer à améliorer la recherche et les soins dans ce secteur ».

La famille Milstein agit depuis longtemps dans les domaines de la santé et de la médecine. Sa contribution de 10 millions de dollars, à travers l’Organisation sioniste des femmes de Hadassah aux États-Unis, a permis l’établissement du centre. La famille soutient par ailleurs l’éducation, les arts et la recherche scientifique, avec notamment le Milstein Building à l’hôpital presbytérien de Columbia, à New York.

Le professeur Zeev Rotstein, à droite, avec la présidente de l’Organisation sioniste des femmes d’Amérique de Hadassah, Ellen Hershkin, Howard et Abby Milstein, le professeur Chaim Lotan, et la directrice générale Janice Weinman lors de l’inaugurtion du Centre du coeur Irma et Paul Milstein à Hadassah Ein Kerem, le vendredi 12 octobre 2018 (Autorisation)

Dans son discours, Howard Milstein a souligné que la majorité des soutiens apportés par sa famille sont dirigés vers des institutions basées aux États-Unis.

« Le centre médical Hadassah », a-t-il dit, « a été une exception en raison de la persévérance montrée par l’établissement en faveur des soins centrés sur les patients et de la recherche médicale de haut niveau ».

« La recherche, à Hadassah, a donné lieu à des découvertes connues dans le monde entier, passionnantes, que nous admirons de loin, à New York », a dit Milstein.

« L’immunothérapie pour les mélanomes avancés, la thérapie génique pour remplacer les cellules cardiaques défaillantes, la médecine régénérative… Des traitements à la pointe de la technologie pour les maladies neurodégénératives, les diabètes et autres maladies chroniques ».

Vendredi, la famille a fait une visite complète du centre.

« Il comprend certains des équipements les plus modernes de la planète », a expliqué Milstein. « On n’a toujours pas ces machines à New York – ou ailleurs – et les directeurs ont signé des accords de non divulgation lorsqu’ils les ont créées avec le fabricant ».

Le centre est équipé d’écrans géants haute-résolution connectés à des équipements d’imagerie qui affichent toutes les données vitales du malade simultanément. Les laboratoires de cathétérisation ont une salle équipée d’un système qui utilise deux caméras de manière simultanée pour offrir une imagerie tridimensionnelle du coeur.

« Nos experts utilisent ces imageries en temps réel pour une précision maximale », a dit Lotan.

« Dans une salle hybride, nous pouvons passer d’une cathétérisation à une intervention chirurgicale à coeur ouvert si nécessaire sans déplacer le malade et sans perdre un temps précieux. Le système a deux caméras 2019, et fait partie des premiers qui ont été installés dans le monde. Il y a des caméras intra-aortiques et de nombreux autres éléments très en avance technologiquement, certains étaient même considérés comme de la science-fiction il n’y a pas si longtemps ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...