Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Un Palestinien armé qui avait tiré en direction d’une implantation tué par Tsahal à Hébron

Il n'y a pas eu de blessé dans cette attaque à l'arme à feu qui, selon les médias palestiniens, a été commise par un imam affilié au Hamas dans la ville de Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces israéliennes de sécurité fouillent un secteur après une attaque à l'arme à feu dans le sud de la Cisjordanie à Hébron, le 16 mars 2024. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Les forces israéliennes de sécurité fouillent un secteur après une attaque à l'arme à feu dans le sud de la Cisjordanie à Hébron, le 16 mars 2024. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Un homme armé palestinien a ouvert le feu, samedi, en direction du quartier juif de la ville d’Hébron, en Cisjordanie, selon l’armée. Il a été tué par les troupes.

Des images montrent l’individu tirant depuis un cimetière avant d’être abattu.

Les sirènes signalant une infiltration présumée ont résonné dans tout le quartier, alors que les militaires recherchaient les éventuels complices du tireur.

Il n’y a pas eu de blessé dans cette attaque. Le Commandement intérieur a donné aux résidents l’autorisation de sortir de leurs habitations plusieurs heures après les coups de feu.

Le tireur a été identifié par les médias palestiniens. Il s’appelait Muhammad Nofal et était l’imam de la mosquée al-Qassam de Hébron.

Il était, semble-t-il, affilié au Hamas.

Cet incident survient alors que les forces de sécurité, à Jérusalem et en Cisjordanie, sont en état d’alerte élevé depuis le début de la fête du Ramadan, qui a commencé au début de la semaine. Les tensions étaient déjà fortes entre Israéliens et Palestiniens dans un contexte de guerre entre Israël et le Hamas à Gaza – conflit qui a éclaté après l’assaut meurtrier lancé sur le sol israélien par le groupe terroriste, le 7 octobre. Ce jour-là, des milliers d’hommes armés ont franchi la frontière séparant l’État juif et la bande de Gaza, massacrant environ 1 200 personnes, des civils en majorité, et kidnappant 253 personnes, prises en otage au sein de l’enclave côtière.

Les Palestiniens affirment que plus de 400 personnes ont été tuées par les forces israéliennes en Cisjordanie depuis le début des hostilités, dont quatre ont été tuées tard mardi et tôt mercredi à Jénine et dans un village au nord de Jérusalem.

La plupart ont été tuées lors d’attaques ou d’affrontements avec les troupes de l’armée israélienne au cours de raids nocturnes qui se sont concentrés sur une poignée de zones dans le nord de la Cisjordanie. Des civils innocents auraient toutefois également été tués.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.