Un Palestinien arrêté pour avoir tiré sur une militaire lors d’une démolition
Rechercher

Un Palestinien arrêté pour avoir tiré sur une militaire lors d’une démolition

Les autorités ont indiqué qu'un M-16 a été trouvé au domicile de Thaer Jaradat, cinq mois après qu'il a tiré sur une agente de la police des frontières

Illustration. Des soldats israéliens durant la démolition d'une maison à Jénine, le 24 avril 2018. (Crédit :armée israélienne)
Illustration. Des soldats israéliens durant la démolition d'une maison à Jénine, le 24 avril 2018. (Crédit :armée israélienne)

Les autorités israéliennes ont déclaré lundi avoir arrêté un Palestinien la semaine dernière. Il est suspecté d’avoir ouvert le feu sur les forces de l’ordre et d’avoir blessé une militaire durant la démolition de la maison d’un terroriste présumé en avril.

Une agente de la police des frontières avait été légèrement blessée à Jénine durant une opération de démolition de la maison d’Ahmed Kunba, accusé de complicité dans le meurtre du rabbin Raziel Shevach, près de l’implantation de Havat Gilad en Cisjordanie.

Les Palestiniens avaient lancé des explosifs et des pierres en direction des forces de l’ordre qui sont entrées dans le village de Cisjordanie avec un bulldozer, selon un communiqué publié en avril.

La militaire blessée avait été transférée dans un hôpital pour soigner sa jambe blessée, avait indiqué ce communiqué.

Lundi, la police des frontières a fait savoir que Thaer Jaradat, trentenaire, a été arrêté au cours d’un raid le  octobre dans la ville de Yaad, qui surplombe Jénine, au nord de la Cisjordanie.

Selon le communiqué, il est le troisième suspect à être arrêté ces derniers mois pour cet incident. Les deux premiers suspects ont été arrêtés le 7 mai à Jénine, et son toujours en détention. Jaradat a été décrit comme le « suspect principal », et la police a indiqué qu’un M-16 a été trouvé à son domicile.

La police des frontières a déclaré que cette arrestation vient « boucler » l’affaire, plus de cinq mois après l’incident, et que « les forces de sécurité envoyaient » un message clair, à savoir que quiconque s’engage ou planifie une attaque terroriste ne peut pas s’évader longtemps ».

L’armée a par ailleurs indiqué avoir procédé à 22 arrestations dans la nuit de dimanche à lundi, en Cisjordanie. Ils sont suspectés d’avoir pris part à des activités terroristes.

Tamar Pileggi a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...