Un Palestinien arrêté pour la fusillade contre une base de la police frontalière
Rechercher

Un Palestinien arrêté pour la fusillade contre une base de la police frontalière

Le suspect est accusé d'avoir attaqué un poste en novembre, près d'Abu Dis, sans faire de blessés. De plus, deux policiers auraient été touchés par des pierres durant un raid

Des agents de la police des frontières à un poste de contrôle en Cisjordanie, janvier 2017 (Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des agents de la police des frontières à un poste de contrôle en Cisjordanie, janvier 2017 (Wisam Hashlamoun/Flash90)

La police des frontières a arrêté, dans la nuit de samedi, un Palestinien soupçonné d’avoir ouvert le feu en direction d’un poste de garde sur une base de l’unité, à proximité de Jérusalem-Est.

Le suspect, qui habite la ville d’Abu Dis, à l’est de Jérusalem, a été appréhendé à proximité de l’implantation israélienne de Maale Adumim.

La fusillade à laquelle il aurait pris part a eu lieu le 27 novembre 2018 et n’avait pas fait de blessés.

Le suspect, âgé d’une trentaine d’années, a échappé à plusieurs tentatives d’arrestation.

De plus, la semaine dernière, quatre bombes artisanales ont été lancées contre la base. Une seule a explosé, n’entraînant ni blessé, ni dégâts. Les responsables ont indiquéqu’ils cherchaient les auteurs de l’attaque.

La ville d’Abu Dis en Cisjordanie, à la périphérie de Jérusalem (Miriam Alster / Flash90)

Deux agents de la police des frontières ont également été légèrement blessés par des jets de pierre durant une opération d’arrestation à Ramallah.

Selon un porte-parole, des centaines d’émeutiers se sont réunis et ont attaqué des soldats, brûlant des pneus et jetant des pierres. Les troupes ont répondu par des mesures de dispersion d’émeutes.

Les soldats blessés ont été pris en charge dans un hôpital de Jérusalem. Ils l’ont quitté depuis.

Vendredi, un Palestinien a tenté de commettre un attentat à l’arme blanche à proximité de la ville de Hébron, en Cisjordanie. Il a été grièvement blessé par les soldats qui ont ouvert le feu sur lui.

L’armée israélienne a expliqué que l’attaquant avait été neutralisé après avoir tenté de poignarder des soldats sur un poste militaire situé aux abords de l’implantation juive de Kiryat Arba. Il a été évacué vers un hôpital.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...