Rechercher

Un Palestinien aurait été tué dans des heurts avec les soldats israéliens – AP

Selon l'armée, des dizaines de personnes ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats dans le camp de réfugiés d'Aqabat Jabr

Des soldats israéliens pendant un raid dans le village de Salem, à l'Est de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 20 avril 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
Des soldats israéliens pendant un raid dans le village de Salem, à l'Est de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 20 avril 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Un Palestinien a été tué par les soldats israéliens dans des affrontements qui ont eu lieu cette nuit près de la ville de Jéricho, en Cisjordanie, ont indiqué les responsables palestiniens.

Selon le ministère de la Santé palestinien, Ahmed Ibrahim Owaidat, 20 ans, avait été grièvement blessé par balle dans le camp de réfugiés d’Aqabat Jabr, situé au sud-ouest de Jéricho, à l’aube. Il a succombé à ses blessures plusieurs heures plus tard à l’hôpital, a ajouté le ministère.

Un porte-parole de l’armée a expliqué au Times of Israel qu’au cours d’un raid d’arrestation qui a eu lieu dans le camp, des heurts ont éclaté « et des dizaines de Palestiniens ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats », ajoutant qu’ils avaient aussi incendié des pneus.

« Les forces israéliennes ont utilisé des moyens de dispersion d’émeute en riposte et ils ont ouvert le feu à balle réelle », a dit le porte-parole qui n’a pas confirmé toutefois directement que la victime participait aux échauffourées.

Dans un communiqué distinct, l’armée israélienne a fait savoir que onze Palestiniens soupçonnés d’être impliqués dans des activités terroristes avaient été placés en détention dans toute la Cisjordanie.

Aucun soldat n’a été blessé au cours de l’opération, ont signalé les militaires.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens se sont renforcées, ces derniers mois, dans un contexte d’attentats terroristes répétés dans des villes israéliennes qui ont fait quatorze morts.

Certaines de ces attaques ont été commises par des terroristes liés ou inspirés par le groupe de l’État islamique.

Au cours de la même période, 25 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie. Un grand nombre d’entre eux s’apprêtaient à commettre des attentats ou étaient en train d’en perpétrer.

Les tensions ont par ailleurs grimpé en flèche, ces derniers jours, suite à des affrontements violents entre émeutiers palestiniens et policiers sur le Mont du Temple de Jérusalem, faisant des dizaines de blessés côté palestinien et dans les rangs de la police israélienne.

Des roquettes ont également été tirées depuis la bande de Gaza. Trois roquettes ont été lancées vendredi et samedi dernier.

Le Hamas et les autres groupes terroristes de Gaza ont répété que le lieu saint du mont du Temple était une ligne rouge à ne pas franchir. Les agissements de la police pour y réprimer des émeutes, l’année dernière, avaient été l’un des éléments déclencheurs de la guerre d’onze jours qui avait eu lieu au mois de mai dernier à Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...