Un Palestinien blessé pendant une opération d’arrestation près de Bethléem
Rechercher

Un Palestinien blessé pendant une opération d’arrestation près de Bethléem

Des émeutiers ont attaqué les soldats avec des pierres et des cocktails Molotov pendant l’opération, qui a permis d’arrêter trois suspects de terrorisme

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Soldats israéliens pendant une opération d'arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe, près de Bethléem, en Cisjordanie, le 8 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Shohat Nati/Flash90)
Soldats israéliens pendant une opération d'arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe, près de Bethléem, en Cisjordanie, le 8 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Shohat Nati/Flash90)

Un Palestinien a été blessé dans la nuit de mardi à mercredi pendant une opération israélienne pour arrêter des suspects de terrorisme dans le camp de réfugiés de Deheishe, près de Bethléem.

L’armée israélienne a précisé dans un communiqué que des émeutiers avaient attaqué les soldats avec des pierres et des cocktails Molotov pendant une opération d’arrestation au sud de Jérusalem.

Les soldats ont ouvert le feu, et touché l’homme. Il a été transporté à l’hôpital Hadassah Ein Kerem pour être soigné.

Trois hommes ont été arrêtés pendant l’opération.

Le camp de réfugiés de Qalandiya, en Cisjordanie. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le camp de réfugiés de Qalandiya, en Cisjordanie. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

L’agence de presse palestinienne Maan a indiqué que le blessé était Akram al-Atrash, 23 ans, et qu’il était dans un état grave et présentait trois blessures par balles.

Des sources locales ont identifié les trois hommes arrêtés : Moatasem Rkabban, Ahmed Macadam, et Ahmed Sarawi, selon l’agence.

Trois autres Palestiniens ont été arrêtés ailleurs en Cisjordanie. Un suspect, arrêté dans le camp de réfugiés de Qalandiya, était un membre recherché du Hamas, selon l’armée.

Cinq personnes ont été arrêtées pour leur implication dans des actes de « terrorisme populaire », un terme fourre-tout regroupant des affrontements contre les forces de sécurité, des jets de pierres, et d’autres violences de faible niveau, a indiqué l’armée.

Tous les individus arrêtés seront interrogés.

Les forces de sécurité ont également trouvé une tour métallique, un outil utilisé pour fabriquer des armes illégales, dans la ville de Kafr ad-Dik. Elle a été confisquée par les forces de sécurité, a précisé l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...