Un père endeuillé accuse Liberman d’avoir ‘abandonné’ la dépouille de son fils à Gaza
Rechercher

Un père endeuillé accuse Liberman d’avoir ‘abandonné’ la dépouille de son fils à Gaza

Simha Goldin affirme que le ministre de la Défense a condamné sa famille à ’50 ans de souffrance’ en ne ramenant pas le corps de Hadar

Leah (à gauche) et Simcha Goldin, les parents du soldat israélien Hadar Goldin assistent à une cérémonie marquant les trois ans depuis l'opération Bordure protectrice au National Memorial Hall à l'entrée du cimetière militaire du mont Herzl, le 13 juillet 2017 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Leah (à gauche) et Simcha Goldin, les parents du soldat israélien Hadar Goldin assistent à une cérémonie marquant les trois ans depuis l'opération Bordure protectrice au National Memorial Hall à l'entrée du cimetière militaire du mont Herzl, le 13 juillet 2017 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Le père du lieutenant Hadar Goldin, le soldat tombé au combat pendant la guerre de Gaza en 2014, a critiqué vendredi le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, et l’a accusé de revenir sur sa promesse de ramener les restes de son fils de Gaza.

Simha Goldin, dont le fils a été tué pendant la guerre de 2014 à Gaza, tout comme le sergent Oron Shaul. Les dépouilles des deux soldats sont encore détenues par le groupe terroriste du Hamas, s’en est pris à Liberman.

« Liberman nous condamne à 50 ans de souffrance », s’est emporté Simha Goldin lors d’un service commémoratif pour son fils, affirmant que le ministre de la Défense lui avait dit qu’il faudrait attendre des décennies avant que le corps de son fils ne le lui soit rendu.

« Deux jours après le dernier jour de commémoration pour les soldats de l’armée israélienne tombés au combat, Liberman nous a dit, à la famille Goldin et à la famille Shaul, que Hadar et Oron attendront [pour leur retour], tout comme Eli Cohen attend son retour en Israël, tout comme ceux qui ont péri dans le sous-marin de Dakar ont attendu », a-t-il affirmé.

Eli Cohen a été pendu par la Syrie car il a été reconnu espion israélien le 18 mai 1965, et malgré des décennies d’efforts, son corps n’a toujours pas été rendu par les Syriens. Le sous-marin de Dakar a coulé en janvier 1968 avec 69 membres israéliens à bord. L’épave n’a été retrouvée qu’en 1999.

En plus des dépouilles des soldats, on pense que le Hamas à Gaza détient trois hommes israéliens, qui sont vivants, qui sont entrés dans la bande séparément ces dernières années. Le groupe terroriste palestinien se serait engagé dans des pourparlers indirects avec Israël sur un éventuel accord pour un échange pour qu’Israël accepte de libérer des prisonniers du Hamas en échange des trois Israéliens et des dépouilles de Goldin et Shaul.

Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, lors d'une cérémonie pendant la journée de Commémoration des soldats tombés au combat au cimetière de guerre de Kiryat Shaul à Tel Aviv le 1er mai 2017 (Crédit : Ariel Harmoni / Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, lors d’une cérémonie pendant la journée de Commémoration des soldats tombés au combat au cimetière de guerre de Kiryat Shaul à Tel Aviv le 1er mai 2017 (Crédit : Ariel Harmoni / Ministère de la Défense)

Goldin a déclaré que Liberman avait été invité à venir assister à la cérémonie de commémoration mais qu’il a choisi de rester à l’écart. Il a rappelé au ministre de la Défense la promesse qu’il avait faite avant de prendre ses fonctions lorsqu’il avait promis de ramener le corps de son fils dans les 48 heures.

« Le ministre de la Défense doit savoir que lorsqu’il agit, que ce soit contre la pression du Hamas ou contre un accord, il agit en fait contre les valeurs qui sont l’essence même de l’armée de la nation », a-t-il dénoncé.

Il a également accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu de ne pas tenir sa promesse de ramener les restes de son fils.

« L’Etat nous avait donné la garantie qu’il les ramèneraient pour les enterrer en Israël », a déclaré Goldin. « Il y a eu une promesse des ministres et du Premier ministre ».

« Nous avons besoin de leadership. C’est ce qui guide le pays. Malheureusement, j’ai honte du comportement de nos dirigeants », a-t-il poursuivi.

« Les dirigeants d’Israël, menés par le Premier ministre et le ministre de la Défense, les deux chefs qui envoient et ramènent les soldats du champ de bataille ont abandonné Hadar et Oron encore et encore ».

Des centaines de personnes ont participé au service commémoratif marquant le troisième anniversaire de la mort de Goldin, au cimetière de guerre de Kfar Saba.

Les participants comprenaient le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, Yoav Mordechai, le responsable de l’unité de Coordination des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), l’ancien ministre de la Défense, Moshe Yaalon, les parents de Goldin, et l’ancien député de la Knesset du parti travailliste Shachiv Shanan, dont le fils Kamil était l’un des deux policiers tués lors de l’attentat terroriste du mont du Temple le 14 juillet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...