Un politicien roumain : les Juifs ont surestimé le nombre de morts durant la Shoah
Rechercher

Un politicien roumain : les Juifs ont surestimé le nombre de morts durant la Shoah

L'homme politique de Bucarest a affirmé que les Juifs locaux ont menti sur le nombre de leurs proches tués pour des raisons d'argent

Drapeau de la Roumanie (Crédit : Domaine public)
Drapeau de la Roumanie (Crédit : Domaine public)

Une organisation de surveillance roumaine sur l’antisémitisme a déclaré être préoccupée par la candidature municipale d’un homme politique de Bucarest, après que celui-ci a affirmé que les Juifs locaux ont menti sur le nombre de leurs proches tués dans l’Holocauste pour des raisons d’argent.

Marian Munteanu du Parti national libéral, le deuxième plus grand parti de Roumanie, a porté cette accusation dans un communiqué de presse qu’il a cosigné en 1994, quand il faisait partie du Mouvement chrétien-nationaliste pour la Roumanie.

La déclaration indique que les groupes juifs ont enflé le nombre de leurs coreligionnaires roumains tués dans l’Holocauste pour le porter à 420.000, afin d’ « obtenir les fonds illicites du peuple roumain par le biais de la désinformation et de la manipulation de l’opinion publique, avec la complicité d’éléments traîtres qui ont infiltré les structures institutionnelles roumaines », selon Evenimentul Zilei, l’un des principaux journaux de Roumanie.

L’Institut national Elie Wiesel pour l’étude de l’Holocauste a prévenu que Munteanu « constitue une préoccupation » non seulement à cause de sa rhétorique nationaliste et de ses « déclarations minimisant ou niant » l’Holocauste, mais aussi pour sa « déformation » de la réalité d’aujourd’hui, selon le site de nouvelles Agerpres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...