Rechercher

Un producteur se réinvente grâce à la réalité augmentée à Tel Aviv

Carmi Wurtman innove avec un concept "à l'épreuve des missiles et du BDS" pour les grands et les petits, à l'aide d'écrans interactifs et d'avatars

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

X-Space, le nouvel espace de divertissement interactif créé par le producteur Carmi Wurtman au Tel Aviv Convention Center, à Tel Aviv. (Crédit : Dor Kedmi)
X-Space, le nouvel espace de divertissement interactif créé par le producteur Carmi Wurtman au Tel Aviv Convention Center, à Tel Aviv. (Crédit : Dor Kedmi)

Depuis plus de 20 ans, le producteur Carmi Wurtman organise des festivals de musique. Il a fait venir de grands artistes en Israël – parmi lesquels Jason Derulo, les Black Eyed Peas, America ou encore Joe Cocker.

Aujourd’hui, il se tourne vers un public plus jeune et propose un projet de réalité virtuelle baptisé X-Space, à découvrir au Centre de conférences de Tel Aviv.

Il s’agit d’une salle de jeux géante en réalité augmentée.

Sur cette salle bêta, les visiteurs – pour la plupart des jeunes de 6 à 15 ans et les adultes qui les accompagnent – font la connaissance de plusieurs personnages animés, tels que la capitaine de vaisseau Boss aux cheveux violets et son équipage.

Ils se frayent ensuite un chemin à travers une série d’aventures interactives créées personnellement pour chaque visiteur.

Chaque visiteur reçoit d’abord un avatar contrôlé par un bracelet intelligent qui est remis à l’entrée. Ensuite, il se déplace dans plusieurs salles, en positionnant le bracelet sur les terminaux installés dans chaque salle pour activer chaque activité.

X-Space, le nouvel espace de divertissement interactif créé par le producteur Carmi Wurtman au Tel Aviv Convention Center, à Tel Aviv. (Crédit : Dor Kedmi)

Dans une pièce, quatre activités de réalité augmentée permettent au visiteur d’actionner un écran de la taille d’un mur.

Dans une autre, destinée aux plus jeunes, les participants colorient des créatures avec de vrais crayons de couleur, puis scannent leurs images sur un écran mural en 3D, où leurs dessins prennent vie comme par magie. Ils peuvent également rebondir sur un trampoline interactif et utiliser des baguettes au bout molletonné pour dessiner des traits de lumière sur un autre mur 3D.

Dans le terminal principal et central, les visiteurs peuvent consulter leur carte personnelle pour savoir combien d’opérations ils ont effectuées et utiliser leurs mains et leurs pieds pour jouer à un jeu vidéo interactif.

Toute cette expérience a été conçue par la dernière entreprise de Wurtman, One Space Ltd., y compris une plate-forme technologique et un contenu créé par des studios locaux.

X-Space, le nouvel espace de divertissement interactif créé par le producteur Carmi Wurtman au Tel Aviv Convention Center, à Tel Aviv. (Crédit : Dor Kedmi)

Pour cette première version de One Space, Carmi Wurtman est parti de zéro, créant l’ensemble de l’expérience X-Space. Mais le grand projet était de collaborer avec d’autres marques, en créant des espaces et des expériences qui peuvent changer de contenu en appuyant sur un bouton.

L’événement présente une certaine similitude avec les expositions immersives et interactives type Van Gogh ou Frida Kahlo qui parcourent actuellement le monde, y compris en Israël, et qui présentent des chefs-d’œuvre à des publics qui n’ont peut-être pas la possibilité de les voir en vrai.

Wurtman a rêvé de X-Space après avoir fait l’expérience du Geek Picnic en Russie en 2016, un événement interactif combinant science, technologie et art, avec des robots broyeurs de quatre étages de haut, une cyber-conférence et des expériences de science-fiction.

Le producteur chevronné a su voir le vrai potentiel de ce type d’expérience.

Le producteur Carmi Wurtman s’aventurant dans l’espace interactif X-Space au Tel Aviv Convention Center, à Tel Aviv. (Crédit : Carmi Wurtman)

« Cela m’a fait réfléchir : c’est cool, il n’y a pas de missiles ou de BDS qui pourraient annuler le spectacle », déclare Wurtman, qui a été aux prises avec ces défis spécifiques à Israël à plusieurs reprises au cours de ses 21 années de promotion de concerts. « J’ai fait le tour du monde pour voir ce que je pouvais apporter. »

In fine, il a décidé de créer sa propre expérience, dans le but d’utiliser ce type de technologie dans des lieux permanents avec des contenus changeants, un peu comme un cinéma, et des expériences différentes pour les enfants, les adultes et les familles.

« Le matin, nous pouvons avoir Batman ou Bob l’éponge et le soir, un Bob Marley en numérique ou Star Trek », s’exclame Wurtman. « C’est un excellent moyen pour les artistes d’obtenir plus de reconnaissance et les héritiers sont heureux de maintenir leurs marques en vie. »

Pour Wurtman, Israël est l’endroit idéal pour tester son idée, car les Israéliens « sont des durs à cuire ». Il indique prévoir de s’étendre ensuite à l’échelle mondiale, en s’installant dans des expositions, des centres commerciaux, des cinémas et des entrepôts.

X-Space a été un succès jusqu’à présent, dit-il, avec 20 000 billets à 119 shekels vendus au cours des vingt premiers jours.

X-Space, le nouvel espace de divertissement interactif créé par le producteur Carmi Wurtman au Tel Aviv Convention Center, à Tel Aviv. (Crédit : Dor Kedmi)

Bien qu’il y ait plus de 100 caméras, capteurs, projecteurs et autres accessoires high-tech qui donnent vie à l’expérience, cette dernière a été réalisée avec un budget relativement faible par rapport à d’autres installations similaires, a noté Wurtman qui prévoit d’ouvrir deux sites aux États-Unis et un projet pilote en Chine.

« Chaque pièce est un clin d’œil à l’infini des possibles », explique Wurtman, PDG et fondateur de One Space, qui a obtenu des fonds d’Aroma Music, une filiale de la chaîne de cafés Aroma Israël, de la société de promotion Bimot Global, d’un collègue producteur allemand et d’une société immobilière américaine, entre autres. « Nous essayons de montrer quelles sont nos capacités technologiques. »

Pour Wurtman, c’est un travail qui n’est pas si différent de celui d’un producteur.

« Le fait d’être une entreprise high-tech, par opposition à un producteur de concerts, signifie que vous travaillez toujours sur les avancées à venir et que vous essayez toujours d’être à la pointe du progrès. C’est ce qu’Israël apporte au monde », dit-il. « Il n’y a aucune raison que nous ne puissions pas devenir une puissance high-tech dans le domaine du divertissement. »

Les billets pour X-Space peuvent être achetés en ligne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...