Un rabbin aux jeunes filles : Tsahal « détruit » les familles
Rechercher

Un rabbin aux jeunes filles : Tsahal « détruit » les familles

Le rabbin Tzvi Kostiner, qui dirige une école préparatoire à l'armée, dit aux adolescents que l'armée détruit les familles, le service militaire mixte conduit à la "folie"

Le rabbin Tzvi Kostiner (Capture d'éran YouTube)
Le rabbin Tzvi Kostiner (Capture d'éran YouTube)

Le chef d’une école religieuse de préparation à l’armée du sud d’Israël a accusé Tsahal de chercher à « détruire » les familles israéliennes, dans un discours prononcé dimanche pour mettre en garde les filles religieuses de ne pas « tenter » de s’enrôler.

Dans son allocution, diffusée lundi aux journaux télévisés de Hadashot, Rabbi Tzvi Kostiner a affirmé que le service militaire mixte a poussé des femmes à quitter l’armée en raison de problèmes émotionnels, de blessures et de harcèlement.

« Tout cette mixité est impudique. Aujourd’hui, l’armée tout entière est un gigantesque mélange », a-t-il dit lors d’un rassemblement à Jérusalem pour les adolescentes religieuses intitulé « La féminité : une question fondamentale ».

M. Kostiner a dit que les hommes et les femmes qui servent ensemble mène à la « folie » dans l’armée, les femmes assumant des rôles traditionnellement réservés aux hommes.

« Comme si c’était un nouvel engouement, s’enrôler, être un homme, être un idéaliste », a dit le rabbin, qui dirige Midbara K’Eden Yeshiva de Mitzpe Ramon. « Ne t’avise pas de t’enrôler », a-t-il averti et supplié les personnes présentes « d’aller partout et de dire aux filles de ne pas s’enrôler. »

Le grand rabbin sépharade Yitzhak Yosef lors d’une cérémonie à Jérusalem, le 22 octobre 2017 (Yonatan Sindel/Flash90)

La question de l’enrôlement des femmes, en particulier dans les unités de combat, est devenue sensible parmi les chefs religieux nationalistes orthodoxes ces dernières années, et a opposé les chefs militaires traditionnellement libéraux israéliens aux chefs spirituels d’un grand nombre de soldats et d’officiers pratiquants.

Les déclarations de Kostiner sont arrivées à peine une semaine après que le ministre de la Défense Avigdor Liberman a empêché le grand rabbin séfarade Yitzhak Yosef d’assister aux cérémonies de l’armée pour avoir soutenu un rabbin de droite qui avait appelé à l’éviction du chef d’état-major de Tsahal Gadi Eizenkot, au sujet de l’intégration des femmes soldats dans les unités de combat.

Le rabbin en question, Shmuel Eliyahu, avait également été banni des cérémonies de Tsahal, tout comme le rabbin Shlomo Aviner, qui avait dit qu’il était interdit de rejoindre les unités mixtes, qui constituent la quasi-totalité des unités non combattantes de l’armée, ainsi que plusieurs unités de combat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...