Un rabbin du Connecticut condamné à payer 20 M $ pour des abus sexuels présumés
Rechercher

Un rabbin du Connecticut condamné à payer 20 M $ pour des abus sexuels présumés

Le jugement du jury suit une plainte civile dans laquelle un étudiant de yeshiva a affirmé avoir été molesté et violé par Daniel Greer sur une période de 3 ans

Le rabbin Daniel Greer (Crédit : capture d'écran YouTube/JTA)
Le rabbin Daniel Greer (Crédit : capture d'écran YouTube/JTA)

La rabbin fondateur d’une yeshiva dans le Connecticut a été condamné à verser 20 millions de dollars à un homme qui avait affirmé avoir été violé et sexuellement violenté par ce dernier des centaines de fois alors qu’il n’était qu’un mineur.

Jeudi, un jury fédéral a ordonné au rabbin Daniel Greer et à la Yeshiva de New Haven de verser la somme de 15 millions de dollars en dommages et intérêts à Eliyahu Mirlis et 5 millions en dommages et intérêts pour préjudice moral, selon l’Associated Press.

Dans le dossier civil, à partir d’une plainte déposée l’année dernière, Mirlis avait indiqué que les abus avaient eu lieu pendant trois ans alors qu’il était étudiant dans la Yeshiva dont Greer était également le principal. Il avait expliqué que ces violences s’étaient déroulées au sein de l’école et au domicile de Greer. Mirlis – qui a aujourd’hui 29 ans – avait fréquenté l’école juive orthodoxe de 2001 à 2005.

Le plainte, selon le New Haven Register. a établi que les abus avaient commencé lorsque Mirlis avait 15 ans et que Greer avait une soixantaine d’années.

Greer a nié les allégations et son avocat a annoncé qu’il ferait appel du jugement, a rapporté l’AP. Le rabbin aurait évoqué de manière répétée ses droits contre l’auto-incrimination – tels que garantis par le Cinquième amendement – la semaine dernière lorsqu’il a été contraint à témoigner lors du procès, selon le New Haven Register.

En plus d’avoir fondé la Yeshiva de New Haven, Greer a témoigné devant la législature d’état du Connecticut sur des sujets tels que le mariage homosexuel, auquel il s’est opposé. Il avait servi au bureau des commissaires de la police de New Haven et en tant que chef de l’agence chargée du re-développement de la ville.

La fille de Greer, Batsheva, était l’une des cinq étudiantes orthodoxes qui, à la fin des années 1990, avait poursuivi Yale, affirmant que l’université qui appartient à l’Ivy League contrevenait à ses droits constitutionnels en exigeant que les étudiants vivent dans des dortoirs étudiants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...