Un rabbin critique les “associations antisémites” du discours de Trump
Rechercher

Un rabbin critique les “associations antisémites” du discours de Trump

Les républicains rejettent ces accusations, affirmant que le candidat soutient Israël et la communauté juive depuis toujours

Le rabbin Jonah Pesner, directeur du Centre d'action religieuse du mouvement réformé. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le rabbin Jonah Pesner, directeur du Centre d'action religieuse du mouvement réformé. (Crédit : capture d'écran YouTube)

WASHINGTON – Un important rabbin du mouvement réformé a déclaré que la possibilité que le candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, ne soit pas conscient des associations antisémites quant à sa rhétorique de campagne « défie toute croyance ».

Le rabbin Jonah Pesner, qui dirige le Centre d’action religieuse du mouvement réformé, a fait cette remarque le vendredi 14 octobre, au lendemain d’un discours du candidat républicain à West Palm Beach, en Floride, où il affirmait que sa rivale démocrate, Hillary Clinton, faisait partie d’une conspiration internationale visant à truquer les élections.

Trump n’a pas cité les juifs pendant son discours, mais Pesner a déclaré qu’une « telle image a une longue et vile histoire parmi ceux qui ont perpétué des métaphores antisémites. »

Pesner a également noté que Trump et ses représentants avaient attaqué les conseillers et donateurs de Clinton en nomment souvent ceux qui sont juifs.

Le candidat républicain aux élections présidentielles américaines Donald Trump à West Palm Beach, en Floride, le 13 octobre 2016. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)
Le candidat républicain aux élections présidentielles américaines Donald Trump à West Palm Beach, en Floride, le 13 octobre 2016. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)

« Pendant le deuxième débat présidentiel, M. Trump a semblé prendre un soin particulier à citer les noms des connaissances, collègues et conseillers juifs de [l’ancienne] secrétaire [d’Etat] Clinton », a déclaré Pesner.

« Cela défie toute croyance de penser que M. Trump n’est pas conscient des associations antisémites des messages qu’il adopte, ou qu’il ne sache pas que de tels messages sont célébrés par les organisations néo-nazies et celles de la droite alternative, a déclaré Pesner. M. Trump doit agir de manière responsable en cessant de propager des associations antisémites historiques et fausses. Il doit aussi répudier sans équivoque le soutien des antisémites à sa candidature. »

Jonathan Greenblatt, le président de la Ligue anti-diffamation (ADL), a également identifié des corrélations entre la littérature antisémite et le discours de Trump à West Palm Beach, lui conseillant sur Twitter d’ « éviter les discours et métaphores qui ont historiquement été utilisés contre les juifs et alimentent toujours l’antisémitisme. »

La campagne de Trump a répondu à Greenblatt que percevoir une intention antisémite dans le discours du candidat était irresponsable.

« Jonathan Greenblatt semble vouloir ignorer l’engagement et le soutien de toute une vie de M. Trump à Israël et à la communauté juive, ainsi que son rejet catégorique de l’antisémitisme, mais M. Trump ne permettra à personne de cacher la vérité au peuple américain, quels que soient les moyens illégitimes employés pour agir ainsi », a déclaré dans un e-mail à JTA Jason Greenblatt, le conseiller de Trump pour les affaires juives.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...