Rechercher

Un réseau de passeurs de réfugiés palestiniens démantelé en Espagne et en France

Europol estime que ce réseau a fait venir par avion depuis janvier quelque 1 200 Palestiniens vivant dans des pays du Proche-Orient, via la Bolivie à destination de Madrid

Illustration : des migrants conduits vers un centre pour réfugiés près d'Algerciras, en Espagne, le 9 août 2018. (Crédit : AP/Javier Fergo)
Illustration : des migrants conduits vers un centre pour réfugiés près d'Algerciras, en Espagne, le 9 août 2018. (Crédit : AP/Javier Fergo)

Les polices espagnole et française ont démantelé un réseau criminel basé à Amiens (nord de la France) soupçonné d’organiser la venue en Europe de centaines de Palestiniens par le biais de demandes d’asile frauduleuses, a annoncé dimanche la police espagnole.

Neuf personnes, y compris le chef présumé du réseau, ont été arrêtées dans les deux pays dans le cadre de cette opération menée en coopération avec l’agence européenne Europol, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Cinq arrestations ont été effectuées en Espagne et quatre en France et « la base d’opérations principale » du réseau était située dans la ville d’Amiens, selon la police.

La police estime que ce réseau a fait venir par avion depuis janvier quelque 1 200 Palestiniens vivant dans des pays du Proche-Orient, via la Bolivie à destination de Madrid où ils déposaient « une demande d’asile frauduleuse ».

« Au lieu de poursuivre les procédures administratives liées à leur demande d’asile, ils étaient transportés par l’organisation en Belgique et en Allemagne dans des fourgonnettes », selon le communiqué.

Le réseau demandait quelque 8 000 euros par personne pour la fourniture de faux documents de voyage de réfugiés palestiniens au Liban et pour l’organisation du voyage. Ses gains sont estimés au total à au moins 9 millions d’euros.

La police espagnole avait démarré son enquête après avoir décelé une augmentation du nombre de Palestiniens demandant l’asile à l’aéroport de Madrid.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...