Rechercher

Un responsable de l’AP dit que sa rencontre avec Lapid a « ouvert des portes »

Hussein al-Sheikh déclare avoir dit au ministre des Affaires étrangères que l'Autorité palestinienne croit aux négociations de paix et cherche un "horizon diplomatique" avec Israël

Le haut fonctionnaire de l’Autorité palestinienne (AP), Hussein al-Sheikh, a déclaré mardi que sa rencontre cette semaine avec le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a été positive et a « ouvert la porte » à l’élargissement des pourparlers diplomatiques, ajoutant qu’ils ont convenu de tenir des réunions de suivi.

La rencontre a eu lieu au domicile de Lapid à Tel Aviv dimanche soir et a duré environ une heure. Les deux hommes s’étaient déjà rencontrés auparavant, mais pas depuis que Lapid est devenu ministre des Affaires étrangères.

Cette réunion est la dernière d’une série de rencontres entre de hauts responsables israéliens et palestiniens.

Al-Sheikh est l’un des plus proches conseillers du président de l’AP Mahmoud Abbas et dirige le bureau de l’AP chargé de gérer les relations avec Israël. Longtemps haut responsable du Fatah, al-Sheikh a été promu la semaine dernière pour occuper un siège au comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Il a déclaré mardi que la réunion avait renforcé les liens entre Israël et l’AP.

« Nous voulons que cette porte reste ouverte pour avancer dans le futur vers une reprise des négociations [de paix] », a déclaré al-Sheikh au site d’information israélien Walla.

« Ce fut une réunion positive sur laquelle nous pouvons nous appuyer et nous avons convenu de tenir d’autres réunions », a-t-il ajouté.

Il a ajouté qu’il avait transmis à Lapid un message du président de l’AP, Mahmoud Abbas, selon lequel le dirigeant palestinien croit en une solution diplomatique.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a prononcé un discours sur la pandémie de coronavirus, au siège de l’AP dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 5 mai 2020.

« J’ai clairement indiqué au ministre Lapid qu’il est important qu’il y ait un horizon diplomatique entre nous et les Israéliens », a-t-il déclaré.

Al-Sheikh a déclaré que Lapid lui a souligné que le Premier ministre Naftali Bennett était au courant de la réunion et n’avait aucune objection, et que Lapid soutenait les démarches du ministre de la Défense Benny Gantz pour renforcer les liens avec l’AP.

« Nous avons également discuté de plusieurs autres questions diplomatiques, mais je ne veux pas entrer dans les détails », a-t-il déclaré.

« Il est important de se rappeler que le problème d’Israël n’est pas avec la Mauritanie, il est avec les Palestiniens. Si vous ne parlez pas aux Palestiniens, alors à qui parlez-vous ? Les négociations se font avec ceux avec qui vous n’êtes pas d’accord », a-t-il déclaré.

Al-Sheikh a déclaré avoir soulevé la question de la violence croissante des extrémistes à l’encontre des Palestiniens en Cisjordanie, tandis que Lapid a évoqué les efforts de l’AP pour qu’Israël soit poursuivi devant la Cour pénale internationale.

Al-Sheikh a annoncé que la rencontre avait eu lieu dimanche. Le bureau de Lapid n’a pas démenti l’entrevue, mais a refusé de commenter la réunion.

« J’ai rencontré ce soir le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid et nous avons discuté de plusieurs questions politiques et bilatérales. J’ai souligné la nécessité d’un horizon politique entre les deux parties basé sur le droit international », avait déclaré al-Sheikh dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...