Un responsable de l’armée salue le soldat qui s’est battu avec une famille palestinienne
Rechercher

Un responsable de l’armée salue le soldat qui s’est battu avec une famille palestinienne

La vidéo de l'affrontement après la tentative d'arrestation de Mohammed Tamimi est devenue virale sur la toile

Des Palestiniens combattant un soldat israélien qui a tenté d'arrêter un garçon lors d'une manifestation près du village cisjordanien de Nabi Saleh, près de Ramallah, le 28 août 2015 (Crédit : AFP Photo / Abbas Momani)
Des Palestiniens combattant un soldat israélien qui a tenté d'arrêter un garçon lors d'une manifestation près du village cisjordanien de Nabi Saleh, près de Ramallah, le 28 août 2015 (Crédit : AFP Photo / Abbas Momani)

Un responsable de Tsahal a fait l’éloge mardi d’un soldat qui a été filmé en train d’essayer d’arrêter un garçon palestinien de 12 ans pour des jets de pierres lors d’une manifestation en Cisjordanie à la fin du mois dernier, affirmant que le soldat s’était comporté admirablement.

Le soldat a été empêché de mener à bien l’arrestation par des membres de la famille de l’enfant près du village cisjordanien de Nabi Saleh en dehors de Ramallah. La bagarre qui s’en est suivie a été filmée et la vidéo mise en ligne a fait l’objet de millions de vues.

La famille du garçon, Mohammed Tamimi, est connue pour avoir des altercations avec des soldats de Tsahal – et produire des vidéos virales de ces rencontres.

Les membres de la famille sont impliqués dans de fréquentes manifestations dans la région contre la construction dans l’implantation israélienne voisine de Halamish, et la sœur de Mohammed Ahd a reçu un prix de la Turquie pour avoir harcelé un soldat israélien dans une vidéo virale en 2012.

Selon le haut responsable de l’armée, le soldat doit être félicité pour ne pas avoir ouvert le feu sur la famille, malgré le fait qu’il a été violemment attrapé. Il a reçu des coups de poing et a été mordu alors qu’il tentait d’arrêter Mohammed.

Les commandants du soldat, cependant, méritent d’être critiqués pour l’avoir laissé seul sur les lieux dans une position qui pourrait avoir justifié le recours à une arme à feu contre des civils en émeutes, a poursuivi le responsable.

Ces commentaires ont été faits en off aux journalistes israéliens mardi tandis que l’armée israélienne poursuit son enquête sur l’incident.

« Ce n’est pas la première fois que la famille Tamimi a affronté des soldats de Tsahal », avait précisé un fonctionnaire de l’armée dans les jours qui avaient suivi l’incident, ajoutant que la famille a souvent violemment provoqué des soldats lors des manifestations qui ont régulièrement lieu le vendredi à Nabi Saleh.

Dans la dernière vidéo, le soldat semble retenir Mohammed Tamimi de force, dont le bras est dans le plâtre. A plusieurs reprises, il saisit l’enfant autour du cou et appuie sa tête contre un rocher pour le retenir.

Un groupe de femmes et d’enfants, y compris Ahd et sa mère, a commence à confronter le soldat, le frappant à plusieurs reprises alors qu’il maintient le garçon. À un moment donné, Ahd lui mord la main.

Les vidéos des précédents incidents montrent Ahd en train de hurler et maudire les soldats de Tsahal à au moins deux reprises.

A 13 ans, Ahd a gagné une certaine renommée auprès des Palestiniens en raison d’un incident datant de novembre 2012 dans laquelle elle a emmené un groupe d’enfants, y compris son frère Mohammed, discuter avec des soldats israéliens. Dans une vidéo de l’incident, on peut la voir lever son poing vers un soldat.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan l’a félicitée et lui a remis un « Courage Award » à Istanbul. Ahd a encouragé Erdogan à soutenir le boycott d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...