Un responsable du Fatah : l’ambassade américaine a aidé à restaurer la page Facebook du parti
Rechercher

Un responsable du Fatah : l’ambassade américaine a aidé à restaurer la page Facebook du parti

La page du parti d’Abbas avait été brièvement fermée le mois dernier pour incitation à la violence

Photographie partagée par la page officielle Facebook du Fatah, montrant une montagne de crânes marqués d'étoiles juives. (Crédit : capture d'écran Facebook)
Photographie partagée par la page officielle Facebook du Fatah, montrant une montagne de crânes marqués d'étoiles juives. (Crédit : capture d'écran Facebook)

Un responsable du Fatah, le parti au pouvoir au sein de l’Autorité palestinienne, a affirmé que la page Facebook du groupe avait été remise en place après avoir été temporairement fermée pour incitation à la violence grâce à l’intervention de l’ambassade américaine.

Munir al-Jaghoub, qui dirige le département de l’information au bureau de la mobilisation et de l’organisation du Fatah, a déclaré que l’ambassade américaine avait proposé son aide sur le sujet après avoir appris le mois dernier la fermeture de la page Facebook.

« J’ai contacté les médias internationaux, puis j’ai reçu un appel de l’ambassade américaine, qui s’est impliquée et a résolu le problème avec l’administration de Facebook, et la page a été restaurée lundi soir, le 27 février, et ils se sont excusés et ont expliqué que ce qui était arrivé était une erreur », a déclaré lundi al-Jaghoub dans un communiqué de presse publié sur le site internet du Centre palestinien pour le développement et la liberté de la presse, selon Palestinian Media Watch (PMW), une association qui surveille ces sites.

Aucun porte-parole de l’ambassade américaine à Tel Aviv ne pouvait être contacté pour commenter cette information.

Une image encourageant aux attaques terroristes contre les Israéliens publié sur la page Facebook du Fatah, en octobre 2015 (Crédit : capture d'écran PMW)
Une image encourageant aux attaques terroristes contre les Israéliens publié sur la page Facebook du Fatah, en octobre 2015 (Crédit : capture d’écran PMW)

Bien que la page Facebook du Fatah ait été supprimée lors d’une répression du géant des réseaux sociaux contre l’incitation palestinienne à la violence, elle a été remise en ligne dès le lendemain.

Selon PMW, le compte continue de présenter des posts glorifiant les terroristes, comme Bashar Massalha, qui a poignardé et tué un citoyen américain, Taylor Force, au port de Jaffa, au sud de Tel Aviv.

Sur son compte Twitter, le Fatah, présidé par Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, avait affirmé que Facebook avait fermé son compte après la publication d’une photographie de l’ancien chef du Fatah, Yasser Arafat, tenant un fusil ayant appartenu à un soldat israélien kidnappé dans les années 1980 par les Palestiniens à Beyrouth, aux côtés de Mahmoud al-Aloul, l’un des dirigeants du parti.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...