Un roman sur la vie juive au Moyen Orient remporte un prix de 100 000 $
Rechercher

Un roman sur la vie juive au Moyen Orient remporte un prix de 100 000 $

Le Prix Sami Rohr de littérature juive a été décerné à Michael David Lukas pour son livre "The Last Watchmen of Old Cairo" qui raconte des histoires tirées de la Geniza du Caire

Michael David Lukas au Musée juif contemporain de San Francisco en 2014. (Wikimedia Commons)
Michael David Lukas au Musée juif contemporain de San Francisco en 2014. (Wikimedia Commons)

NEW YORK (JTA) – Michael David Lukas a été nommé mardi lauréat du Prix Sami Rohr 2019 de littérature juive pour son livre « The Last Watchmen of Old Cairo » [Les derniers gardiens du vieux Caire].

Le prix de 100 000 $, un programme du Jewish Book Council, reconnaît les écrivains de la relève qui expriment l’expérience juive, ainsi que le potentiel de l’auteur d’apporter une contribution importante et continue à la littérature juive.

Dalia Rosenfeld, auteure de « The Worlds We Think We Know », a été choisie comme lauréate du prix Choice Award, d’une valeur de 18 000 $. Les trois autres finalistes – Rachel Kadish, Mark Sarvas et Margot Singer – reçoivent chacun 5 000 $.

Le livre de fiction historique de Lukas raconte des histoires liées à la Geniza du Caire, une remise où sont entreposés quelque 300 000 documents juifs de différentes communautés, mettant en lumière un millénaire de vie juive au Moyen Orient et en Afrique du Nord.

Le livre imagine diverses personnes impliquées dans le transfert des documents à l’Université de Cambridge et leur étude, y compris le savant et rabbin Solomon Schechter. Elle se déroule au Caire à différentes époques, dont les XIe et XIXe siècles et aujourd’hui. L’annonce du vainqueur du prix disait du livre qu’il était « impressionnant et magnifiquement écrit ».

« Quel honneur d’avoir été choisi pour ce prix et de voir mon nom inscrit sur la liste d’un groupe d’écrivains aussi extraordinaire », a déclaré Lukas dans un communiqué publié mardi.

Le Prix Rohr, décerné chaque année depuis 2007, récompense des œuvres de fiction et de non-fiction en alternance. Il a été créé par feu l’homme d’affaires et philanthrope Sami Rohr.

La gagnante de l’année dernière était Ilana Kurshan, auteur de « If All the Seas Were Ink : A Memoir. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...