Un soldat aurait été agressé par des soldats Bédouins à cause de ses origines
Rechercher

Un soldat aurait été agressé par des soldats Bédouins à cause de ses origines

L'armée enquête sur les affirmations de ce soldat musulman qui sert au sein du bataillon de Reconnaissance du désert

Des soldats du Bataillon de reconnaissance du désert de l'armée israélienne (Crédit : armée israélienne)
Des soldats du Bataillon de reconnaissance du désert de l'armée israélienne (Crédit : armée israélienne)

Un musulman arabe servant au sein du bataillon de Reconnaissance du désert de l’armée israélienne a affirmé vendredi avoir été agressé par des militaires arabes de son unité, a fait savoir le site d’information Ynet.

Ce soldat qui est resté anonyme a déclaré qu’il se trouvait en corvée de cuisine dans la matinée de vendredi lorsque l’un de ses commandants l’a approché, menacé et insulté. Environ une demi-heure après, il aurait été agressé par cinq membres de l’unité.

Le soldat a été légèrement blessé et emmené à l’hôpital Soroka de Beer Sheva où il a été pris en charge.

Le bataillon de Reconnaissance du désert est majoritairement constitué de soldats bédouins qui servent comme éclaireurs et traqueurs le long des frontières israéliennes.

Le soldat en question avait récemment été condamné à 20 jours de détention dans une prison militaire pour absentéisme. Son père a indiqué vendredi au site Ynet que les absences de son fils étaient dues aux mauvais traitements qu’il subissait de la part des autres soldats, qui le harcelaient en raison de ses origines.

« Je n’ai pas envoyé mon fils pour apporter sa contribution, uniquement pour se faire frapper comme un ballon de football », a expliqué son père.

L’armée israélienne a déclaré avoir ouvert une enquête sur les accusations du soldat et que la police militaire se penchait sur le dossier. Elle a noté qu’elle montrerait une « tolérance zéro » envers les violences entre soldats.

Au début de la semaine, des procureurs militaires ont inculpé deux soldats juifs devant la cour militaire du nord de l’armée qui sont accusés d’avoir frappé un membre druze de leur unité. Ils lui auraient entre autres cassé le nez et fait subir d’autres blessures.

Un soldat druze agressé et battu par d’autres soldats à l’hôpital (Crédit : Facebook)

Cet incident survenu il y a presque deux semaines a émergé après que des membres de sa famille ont publié des photos ensanglantées du soldat sur les réseaux sociaux.

Les deux accusés ont été inculpés pour des accusations d’agressions aggravées et pour blessures corporelles sur un militaire de leur unité, a fait savoir l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...