Un soldat condamné à des travaux d’intérêt général après avoir tué un Gazaouï
Rechercher

Un soldat condamné à des travaux d’intérêt général après avoir tué un Gazaouï

Nawaf al-Attar, un pêcheur de 23 ans a été tué par balle en 2018, une enquête de l'armée a conclu que le soldat avait tiré sans autorisation, entraînant sa condamnation

Des pêcheurs palestiniens au port de la ville de Gaza, le 13 mai 2015. (Crédit : Aaed Tayeh/Flash90)
Des pêcheurs palestiniens au port de la ville de Gaza, le 13 mai 2015. (Crédit : Aaed Tayeh/Flash90)

Un soldat israélien qui a tué un pêcheur palestinien près de la frontière de Gaza en 2018 a reçu 45 jours de travaux d’intérêt général après qu’une enquête de l’armée a conclu qu’il avait tiré sans autorisation, a annoncé l’armée vendredi.

L’armée affirme qu’un groupe de Palestiniens s’était approché de la barrière mais était loin lorsque le parachutiste a ouvert le feu, touchant l’un d’entre eux. Cette déclaration n’identifie ni le soldat ni le Palestinien, et ne dit pas non plus s’il a été tué.

Nawaf al-Attar, un pêcheur de 23 ans a été tué par balle par les troupes israéliennes près de la frontière de la plage nord le 14 novembre 2018, soit le jour présenté par l’armée comme étant celui de la fusillade.

Elle s’est produite quelques heures après l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu à la suite d’une brève série de combats entre Israël et des groupes terroristes palestiniens. La zone proche de la barrière connaissait à l’époque des manifestations hebdomadaires qui ont souvent tourné à la violence, mais aucune manifestation n’avait lieu ce jour-là.

L’armée indique que le soldat a conclu un accord de plaidoyer dans lequel il a plaidé coupable pour des accusations de négligence et de mise en danger imprudente. Il a été condamné avec sursis et rétrogradé au rang de simple soldat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...