Un soldat emprisonné pour avoir tué par erreur sa petite amie avec son arme
Rechercher

Un soldat emprisonné pour avoir tué par erreur sa petite amie avec son arme

Fabio Sah-Kamal devrait passer 28 mois en prison dans le cadre d’un accord judiciaire avec les procureurs

Fabio Sah-Kamal, soldat israélien, devant la cour martiale après avoir été jugé coupable d'avoir tué par accident sa petite amie, le 5 octobre 2016. (Crédit : capture d'écran Ynet)
Fabio Sah-Kamal, soldat israélien, devant la cour martiale après avoir été jugé coupable d'avoir tué par accident sa petite amie, le 5 octobre 2016. (Crédit : capture d'écran Ynet)

Une cour martiale israélienne a jugé coupable mercredi un soldat israélien qui a tué sa petite amie lors d’un tir accidentel avec son arme militaire pendant qu’il était en permission.

Le soldat, Fabio Sah-Kamal, a été jugé coupable dans le cadre d’un accord judiciaire du meurtre de Vital Barmash, 17 ans, il y a six mois. Si la cour approuve l’accord, il passera 28 mois en prison.

La famille de Barmash, qui était présente à la cour, a exprimé son opposition à l’accord, affirmant que la peine « ne reflète pas la sévérité du crime », a annoncé le site d’informations Ynet.

« Je donnerai ma vie pour celle de Vital, il n’y a pas un jour où je ne pense pas à elle », a déclaré Sah-Kamal en s’effondrant en larmes devant la cour pendant qu’il lisait une déclaration de quatre pages exprimant ses regrets pour l’incident.

« Ma vie a été ruinée. Toute ma vie, je vivrai avec ce que j’ai fait et je continuerai à payer pour cela, peu importe combien de temps je reste en prison », a-t-il déclaré.

Le procureur militaire a annoncé qu’il accepterait l’accord judiciaire, parce qu’il était convaincu que la balle était partie par accident pendant qu’il essayait de nettoyer son arme, et qu’il ne jouait pas avec.

Sah-Kamal avait initialement été inculpé d’homicide et de tentative de subversion de témoin après avoir essayé de faire en sorte qu’un autre ami présent dans la chambre au moment de l’incident dise que Barmash jouait avec le fusil.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...